• Grégory Alldritt - La Rochelle
    Grégory Alldritt - La Rochelle
  • Top 14 - Grégory Aldritt (La Rochelle) face au Stade français
    Top 14 - Grégory Aldritt (La Rochelle) face au Stade français

Alldritt : "Qu’on ne se prenne pas pour d’autres"

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

TOP 14 - Déçu par la prestation de son équipe, le troisième ligne rochelais Grégory Alldritt a réclamé plus de constance à l’issue de cette défaite face au Stade français. Toutefois, il espère une remobilisation pour débuter la Champions Cup le week-end prochain.

Au sortir de la rencontre face au Stade français (24-17), c'est de la frustration qui ressortait du discours du troisième ligne centre rochelais Grégory Alldritt. "C’est une déception. On n’était pas venu pour perdre comme on a perdu. On a fait une bonne entame mais on s’est relâché." Si c'est bien les hommes de Ronan O'Gara qui avait planté la premiere banderille par l'Espagnol Munoz Alonso, les Parisiens ont très bien réagi. Laissant même les visiteurs "fanny" en deuxième période, ce qui n'était pas arrivé depuis le 30 avril dernier et un match à Ernest Wallon. Sur ces cinq derniers matchs, La Rochelle l'a emporté à Brive (19-17) et face à Castres (53-7) mais a connu trois défaites à Paris, Toulouse et contre Pau à Marcel-Deflandre. Un bilan mitigée donc pour une armada telle.

Top 14 - Grégory Aldritt (La Rochelle) face au Stade français
Top 14 - Grégory Aldritt (La Rochelle) face au Stade français

Conscients des erreurs tactiques et des imprécisions mises bout à bout, les joueurs jaune et noir, "Greg" Alldritt le premier, ont bien été pris sur certains de leurs points forts : la domination physique et les duels. "On a fait trop d'erreurs, pris des essais trop facilement. On a eu du mal à sortir de chez nous en seconde période. On a tous fait nos petites fautes… On a pris un essai sur maul, c’est rare. On a été pris au centre, c’est rare. On a été pris sur ce qui faisait notre force jusque-là." Avec une équipe remaniée, la Rochelle n'a pas pu ramener le point de bonus défensif pourtant préservé jusqu'à quelques minutes du terme. Il faut aussi souligner que les Maritimes ont du composer sans Atonio et Danty en congés ou encore Thomas, Dulin, Lleyds, Rhule, Tanga ou Skelton.

"Mais il ne faut pas baisser la tête, passer à autre chose et vite "switcher". Il faut que l’on apprenne à être plus constant. Si on veut chercher des excuses, on peut en trouver. Mais le groupe n’en a pas envie. Il faut qu’on soit plus réguliers et qu’on ne se prenne pas pour d’autres quand on gagne à domicile avec le bonus. Maintenant, on a sept heures de bus, si tout le monde fait la gueule, ça va être long. Il faut relever la tête et se mettre en mode champions Cup dès lundi pour recevoir comme il se doit ce premier match européen dans notre stade." Champion d'Europe en titre, le Stade rochelais devrait profiter d'un nouveau souffle avec cette compétition qu'ils affectionnent pour se relancer dans leur antre face à Northampton puis en déplacement à Ulster.