Icon Sport

Face au Stade français, Clermont veut remettre la tête avec les jambes

Face au Stade français, Clermont veut remettre la tête avec les jambes

Le 29/04/2022 à 09:09Mis à jour

TOP 14 - Après l’immense déception suite à l’échec à Castres le week-end passé, Clermont a pris un coup derrière la tête, tout en perdant une bonne partie de ses illusions pour la fin de saison. Mais l’ASM n’est pas du genre à abdiquer et aborde la réception du Stade français ce samedi, le mors aux dents. Objectif qualification pour la coupe d’Europe, et pourquoi pas un peu mieux encore…

Dans la salle de presse du stade Pierre-Fabre, les visages clermontois sont fermés. La déception de la douche castraise est encore vivace dans les têtes, et Rabah Slimani concède que le coup est rude : "On a pris un coup derrière la tête, c’est vrai. Mais mathématiquement rien n’est fini, et quoiqu’il arrive on va jouer le coup à fond !"

Si le retour en terres auvergnates a été rude, la reprise de l’entraînement également pour l’entraîneur Jono Gibbes : "Nous avions mis beaucoup d’investissement pour préparer le match de Castres, avec l’envie de jouer un vrai test, et le résultat était loin de ce que nous espérions. Les joueurs ne sont pas des robots et évidemment lundi et mardi, il a fallu se remettre émotionnellement de cette grosse déception."

Un entraînement délocalisé plus tard du côté de Vichy, et les têtes se sont vite remises en marche pour l’ailier Marvin O’Connor : "On est sorti de notre routine et on a eu un superbe accueil pour cette session d’entraînement. Il y avait beaucoup de monde et un soutien immense. Cela nous a fait beaucoup de bien pour la suite de la préparation d’une rencontre encore une fois très importante."

L’idée que la saison clermontoise n’est pas terminée est présente dans toutes les têtes

Car au-delà d’une improbable qualification pour les phases-finales de fin de saison, Clermont doit encore batailler pour intégrer le Top 8, synonyme de qualification à la prochaine édition de la coupe d’Europe. Seulement 9e au classement avant d’accueillir un rival direct, les esprits sont clairement focalisés sur cette rencontre pour le joueur du XV de France de rugby à VII : "Je ne suis pas du genre à faire des calculs et analyser les calendriers des uns et des autres, mais il est clair qu’il nous faut gagner tous les matchs, et avec des bonus, si possible, pour se rapprocher de quelque chose. Même s’il n’avait plus d’objectif, on sait que le Stade français serait venu pour jouer un gros match, alors dans ce contexte-là on va encore plus se préparer à un très gros match."

Le meilleur moyen de se remettre définitivement la tête à l’endroit pour le talonneur Yohan Beheregaray : "Ce n’est pas la première fois cette saison qu’on doit se relever d’une grosse déception à l’extérieur, alors on s’est remis au travail et on a préparé cette rencontre sans se poser de question. Il n’y a jamais de matchs simples dans ce championnat et on sait que notre adversaire va venir en étant décomplexé et avec l’envie et le besoin de faire un résultat."

Alors Clermont n’a pas de calcul à faire, et doit encore une fois se faire respecter à domicile. Avec une seule défaite au compteur cette saison, les Jaunards attendent le Stade français de pied ferme, histoire aussi de s’éviter une fin de saison avec la tête basse et loin de ses objectifs initiaux.

Contenus sponsorisés