Icon Sport

Face à Castres, l’heure des facteurs X toulousains

Face à Castres, l’heure des facteurs X toulousains

Le 17/06/2022 à 13:49Mis à jour Le 17/06/2022 à 13:53

TOP 14 – Avec le récital de Dupont, voire de Mauvaka ou Elstadt lors du barrage, les Stadistes ont rappelé que leur collectif permettait de faire ressortir ses meilleures individualités. Voire de s’appuyer dessus. Contre le CO, lors de la demie vendredi soir, les Rouge et Noir pourront s’appuyer sur leurs matchs winners.

Et si Juan Cruz Mallia sortait encore de sa boîte, comme il l’avait fait en finale de Champions Cup 2020 ? Et si Dupont venait écœurer son ancien club ? Et si le policier Rynhardt Elstadt contrôlait l’agressivité tarnaise à lui seul façon super-héros ? Dans ce sport hyper collectif, qui n’apprécie guère ressortir des individualités, il est de notoriété publique que les grands joueurs répondent présent le jour J et savent gagner ou faire gagner au bon moment. Cette culture est particulièrement prégnante sur les bords de la Garonne.

Si certains éléments brillent par des actions spectaculaires ou décisives, d’autres font le job aux quatre coins du terrain, plaquant, déblayant ou grattant pour des instants tout aussi précieux. Parmi eux, le troisième ligne international sud-africain Rynhardt Elstadt, qui pourrait être un facteur X face aux Olympiens. "Ce sont toujours des gros combats lors des derbies avec Castres qui est une équipe solide. Et les Castrais aiment autant que moi combattre alors tant mieux."

Le coach de la défense Laurent Thuéry ne cachait les formes et les qualités d’Antoine Dupont et Romain Ntamack dernièrement, joueurs décisifs et à leurs aises contre La Rochelle. Mais sans oublier le collectif. "A l’image de notre équipe, ils ont profité de la coupure due à l’élimination en Coupe d’Europe pour refaire un petit peu de frais (sic), tant physiquement que mentalement. Ils ont pu se plonger pleinement sur cette fin de saison de Top 14 avec comme objectif d’aller le plus loin possible. Comme leurs coéquipiers, ils ont proposé une bonne dernière rencontre au niveau de l’intensité, des impacts ou du réalisme. Mais le plus dur est d’être sur le même niveau six jours plus tard. On espère que ce sera le cas."

L’un des principaux intéressés, le N°10 international Romain Ntamack, rappelait combien son club était "habitué de ces matches à élimination directe, qui provoque alors une certaine excitation chez les joueurs."

Juan Cruz Mallia : "Nakosi est aussi un facteur X"

Certains ne sont pas forcément des matches winners toute la saison durant mais savent sortir du bois au bon moment. L’ailier ou centre international argentin Juan Cruz Mallia avait eu la bonne idée d’inscrire l’essai de la victoire en finale de Champions Cup 2021 ou un doublé d’essais lors du match aller entre Toulouse et Castres (41-0). Le Puma n’a pas oublié mais sans forcément crâner. "C’était un match totalement différent, car c’était en phase régulière du championnat. Nos avants avaient été dominateurs avant que nous, trois-quarts, en profitions. Mais les choses ont changé depuis. Cette demie sera un match totalement différent. On doit être bien concentrés durant 80 minutes. Surtout moi qui aurai Filipo Nakosi qui est un facteur X du Castres olympique."

Le plus bel hommage vient peut-être du manager haut-garonnais, Ugo Mola qui évoque notamment ses deux talonneurs internationaux et sa super star avec le N°9 dans le dos. "Au foot, quand vous avez Neymar et Mbappé, vous pouvez les faire jouer ensemble. Avec Julien et Peato au talonnage, ce n’est pas possible mais on a de la chance. S’agissant d’Antoine Dupont, en tant que meilleur joueur du monde qu’il est, même quand il n’est qu’à 60%, il reste le meilleure demi de mêlée du championnat et d’Europe. Je n’ai pas beaucoup de plans pour expliquer les victoires, mais juste la chance d’entraîner des mecs incroyables. Et comme les bons joueurs sont contagieux…"

Contenus sponsorisés