Icon Sport

Forletta : "L'Usap mérite de rester en Top 14"

Forletta : "L'Usap mérite de rester en Top 14"

Le 04/12/2021 à 19:03Mis à jour Le 04/12/2021 à 19:09

TOP 14 - Heureux de voir que son équipe a remporté une cinquième victoire de rang ainsi que son premier bonus offensif, le pilier montpelliérain Enzo Forletta nous a raconté son premier match contre son ancienne équipe...

Vous êtes l'un des rares Catalans à être heureux ce soir...

C'est sûr... Allez non, il y en a deux, voir deux avec Pierre Lucas et deux demi si l'on compte Guilhem Guirado qui était dans les tribunes ! La première mi-temps a été très partagée. Perpignan a très bien joué, notamment en défense et dans les rucks. Nous, on a pas appliqué le plan fixé dans la semaine, qui consistait à jouer chez eux, et les mettre sous pression par le jeu au pied. On ajoué dans notre camp, et on s'est mis en difficulté car on a cru que ça allait passer tout seul... Malgré tout, on est restés sérieux et lucides en faisant très peu de fautes. En deuxième mi-temps il y avait du mieux, on a repris le plan de jeu. Il y a eu un tournant du match avec le carton donné à Alan Brazo. Cela a ouvert une brèche et on en a profité.

Vous décrochez le premier bonus offensif de la saison, c'était important ?

Oui, c'est une vraie une satisfaction. Sans dénigrer nos adversaires, je pense que l'on aurait pu le ramener plus tôt. Je pense notamment à Brive, où nous aurions pu le faire, car j'ai trouvé Perpignan bien plus solide qu'eux, du moins c'est mon ressenti. C'est pour cela que je dis que l'on est restés sérieux. Contre Brive, on aurait pu avoir le bonus plus vite, et le garder. Or on l'a pas fait : chacun à joué pour soi, et on le perd. Cette fois, on est resté dans le cadre alors que c'était un match plus disputé. Les autres équipes le font depuis le haut de tableau, donc nous devions aller chercher ce bonus.

Etait-ce particulier pour vous de jouer contre l'Usap ?

Oui c'était une première. J'ai essayé de ne pas trop y penser durant la semaine. Sur les première minutes de jeu ca fait bizarre car tu croises des mecs avec qui tu as joué pendant six ans. Il y a un petit mot dans un ruck, par ci par là mais toujours dans le respect. J'apprécie terriblement ces mecs. C'était plaisant de rejouer face à eux. Je m'attendais à une petite phrase de Mathieu (Acébès, ndlr.), mais on s'est croisés, il est entré en jeu quand je suis sorti !

Quel regard portez-vous sur cette Usap ?

Contrairement à il y a deux ans, quand je faisais partie de cette équipe, je trouve qu'elle mérite de rester en Top 14. Je les ai trouvés solides, combattants surtout en première mi-temps alors qu'on s'y était bien préparés. Je me souviens : il y a deux ans, on était pas invités. On le croyait, mais on ne l'était pas. Mais là, l'Usap a de beaux arguments pour aller chercher un maintien.

Comment avez-vous trouvé l'ambiance dans le stade ?

Ca faisait plaisir de revoir un derby en Top 14, et une ambiance pareille. A un moment, ça a tellement poussé pour l'Usap que je me suis demandé « Oh, mais on est où ici ? » Mais les Montpelliérains ont montré qu'ils étaient présents, l'ambiance était bonne entre les deux clans de supporters. J'ai aimé que tout le monde applaudisse les deux équipes à la fin, pour le tour d'honneur. C'est comme ça que les choses doivent se passer.

Contenus sponsorisés