Icon Sport

Élisez le plus bel essai du début de saison de Top 14

Élisez le plus bel essai du début de saison de Top 14
Par Rugbyrama

Le 23/11/2021 à 15:43Mis à jour Le 23/11/2021 à 16:06

TOP 14 - Alors que la trêve internationale a permis au Top 14 de faire une pause bien méritée après 10 journées, il est l'heure de jeter un petit coup d'œil à ce début de saison, marqué par plusieurs superbes essais. Effort collectif ou exploit individuel, nous vous avons préparé une petite sélection. À vous de voter pour élire le plus bel essai de ce début de saison.

Bernabé Couilloud (Biarritz) contre Pau (J10)

Si Biarritz a perdu ce match important contre le maintien sur la pelouse de Pau, les Basques peuvent se targuer d'avoir marqué l'un des essais de la saison. Remise en situation : Joe Jonas, pour son premier match en Rouge et Blanc, tente avec culot une relance juste devant son en-but. Chassé, l'arrière élimine magnifiquement Antoine Hastoy et Clovis Le Bail grâce à ses crochets de feu, et parvient - avec un peu de chance on vous l'accorde - à trouver Francis Saili à hauteur de ses 22 mètres. Le centre néo-zélandais crée un point de fixation au milieu du terrain et le soutien permet une sortie fluide de la gonfle. Eliott Dixon est sollicité en bout de ligne avant lui aussi d'être plaqué.

Mais les libérations sont bonnes et permettent à l'action de conserver de la vitesse. Bastien Soury avance, puis le ballon est écarté sur Darly Domvo, lequel croise avec Tevita Kuridrani avec une superbe chistera. Nouveau point de fixation, Couilloud trouve Perraux qui fixe deux défenseurs avant de servir parfaitement son pilier Millar. Ce dernier, sentant qu'il ne peut pas aller au bout, adresse une passe après contact parfaite dans les mains de Bernabé Couilloud intérieur. Le demi de mêlée n'a plus qu'à aplatir un essai collectif de génie.

Thomas Salles (Toulon) contre le Stade français (J3)

Là aussi, on parle d'action collective de grande envergure. Les Toulonnais, dirigés par Patrice Collazo à ce moment-là, récupèrent d'abord le ballon grâce à un mauvais jeu au pied du jeune Léo Barré juste avant les 22 mètres des Rouge et Noir. Gabin Villière est à la retombée et parvient à servir Aymeric Luc malgré le plaquage d'Harry Glover. La recrue estivale et ses jambes de feu ne tente pas le duel et préfère donner à l'intérieur, poursuivant le jeu debout. Thomas Salles puis Brian Alainu'use touchent le cuir et le seconde ligne profite de sa taille pour transmettre à Facundo Isa malgré un double plaquage.

Le troisième ligne poursuit cette action léchée lui aussi par une passe après-contact, vers Thomas Salles au milieu du terrain. Avec le champ libre, le centre place alors une accélération foudroyante pour résister au retour de Kylan Hamdaoui et foncer vers le coin de l'en-but. Cinq passes, du jeu toujours debout et 80 mètres de parcours... Et un essai pour Thomas Salles, à l'occasion de son premier match de Top 14.

Olivier Klemenczak (Racing 92) contre le Stade français (J1)

Le Stade français est encore victime d'un essai qui rentre dans notre top 5 des meilleures réalisations de la saison. Cette fois-ci en plus, c'est face au grand rival du Racing 92 lors du derby de la première journée. Sur la pelouse de Jean-Bouin, les Ciel et Blanc et Luke Jones récupèrent d'abord un ballon en touche à hauteur de leurs 22 mètres, avant de se lancer dans une contre-attaque express. Nolann Le Garrec hérite du ballon, élimine Roelfosse d'une feinte de passe et écarte la balle. Juan Imhoff capte difficilement, mais parvient à donner à Ben Volavola.

Sous la pression de la défense des hommes en rose, le Fidjien tente et réussi une géniale chistera à destination de Klemenczak. Le centre sent l'espace devant lui et accélère avant de transmettre au feu follet Donovan Taofifenua. L'ailier ne se pose pas de question et élimine deux adversaires d'un crochet intérieur avant de se lancer pleine vitesse à l'assaut des 22 mètres. Il négocie bien un deux contre un avec Beale en bord de terrain. Le Wallaby, enfermé ralenti intelligemment sa course pour attendre du soutien. Et ce soutien, c'est Olivier Klemenczak qui lui apporte à l'intérieur. Il n'a plus qu'à sprinter pour conclure cet essai venu d'ailleurs.

Afusipa Taumoepeau (Perpignan) contre La Rochelle (J9)

Contre La Rochelle à Aimé-Giral, Afusipa Taumoepeau a endossé sa cape de héros pour permettre à Perpignan de s'imposer. Juste avant de partir avec sa sélection, le Tonguien s'est même retrouvé à la conclusion d'une action collective impressionnante. Juste avant la mi-temps, l'USAP est acculée dans son camp mais gratte le ballon au sol. La contre-attaque peut commencer. Deghmache transmet à l'électrique Bautista Delguy qui, plaqué, parvenait à trouver Mamea Lemalu. Le troisième ligne poursuit le mouvement sur la gauche avec De la Fuente, qui allonge une longue passe sur l'aile de Duguivalu.

Le Fidjien prend de la vitesse, s'empale sur deux défenseurs rochelais, mais parvient à libérer ses bras pour servir Lucas Dubois en bord de touche. Le jeune arrière a le champ libre pour traverser le terrain et provoque Raymond Rhule, le dernier défenseur charentais. Malgré le bon plaquage du Sud-Africain finalement, Dubois retrouve Afusipa Taumoepeau avant de sortir en touche. Grâce à sa bonne course, le centre réussit à finir le coup en coin, récompensant ses coéquipiers sur cette action.

Yann Lesgourgues (Bordeaux-Bègles) contre Clermont (J9)

Avec tous ces essais plus collectifs les uns que les autres, il fallait forcément finir par un exploit individuel. Et c'est le Bordelais Ulupano Seuteni qui nous l'offre. Face à Clermont, celui qui est replacé à l'ouverture en l'absence de Matthieu Jalibert est à la retombée d'une chandelle trop longue, montée par JJ Hanrahan. À l'entrée de ses 22 mètres, le Samoan doit d'abord échapper à Fritz Lee pour lever la tête. Ensuite, ses appuis et sa classe dont la différence. Virevoltant, il élimine Tomas Lavanini d'un crochet pour accélérer plein champ.

À pleine vitesse, il casse le plaquage de Bastien Pourailly mais est finalement croqué par le bon retour d'Arthur Iturria sur les 30 mètres clermontois. Seuteni semble alors échapper le ballon mais, de nul part, Yann Lesgourgues déboule à pleine vitesse et récupère le ballon d'un jongle aussi improbable que magnifique. Surpris par ce dribble, Morgan Parra, Kotaro Matsushima et les Auvergnats ne peuvent finalement pas reprendre le demi de mêlée, qui plonge en coin sous les cris du stade Chaban-Delmas. Parti d'une relance incroyable de Seuteni, cet essai reste forcément en mémoire.

Et vous quel est votre essai préféré ?

Votez ci-dessous pour élire votre essai favori du début de saison :

Quel est le plus bel essai du début de saison ?

Sondage
2600 vote(s)
Bernabé Couilloud (Biarritz) contre Pau (J10)
Thomas Salles (Toulon) contre le Stade français (J3)
Olivier Klemenczak (Racing 92) contre le Stade français (J1)
Afusipa Taumoepeau (Perpignan) contre La Rochelle (J9)
Yann Lesgourgues (Bordeaux-Bègles) contre Clermont (J9)
Autres
Contenus sponsorisés