Icon Sport

Toulouse : quelle équipe pour affronter Toulon à Marseille ?

Toulouse : quelle équipe pour affronter Toulon à Marseille ?
Par Jeremy Fadat via Midi Olympique

Le 19/04/2022 à 11:22Mis à jour Le 19/04/2022 à 14:43

TOP 14 - Qualifié en quart de finale de Champions Cup, le Stade toulousain s'est offert un calendrier très chargé en cette fin de saison, avec deux titres à défendre et un groupe qui n'a pas été épargné ces dernières semaines. Voilà qui pose la question de la participation de certains internationaux, qui ont beaucoup donné pour réaliser le grand chelem, samedi contre Toulon au Stade Vélodrome.

Samedi soir, le Stade toulousain a vécu un grand moment de sa saison, peut-être même un instant charnière. En s'imposant de sept points (30-23) à Belfast face à l'Ulster, remontant le handicap de l'aller, le champion de France et d'Europe en titre a passé avec succès son premier match éliminatoire et a donné une autre saveur à ses deux derniers mois de compétition. Mais, comme le savaient joueurs et staff quelques minutes après le coup de sifflet final, ils se sont offert un calendrier infernal. D'autant plus que l'effectif s'est aminci récemment. Cyril Baille, Julien Marchand, François Cros, Yannick Youyoutte, Alban Placines, Santiago Chocobares, Zack Holmes, Sofiane Guitoune et Arthur Bonneval ont rejoint l'infirmerie, jusqu'à être tous forfaits en Irlande du Nord. Sans oublier la suspension de Juan Cruz Mallia. Sur place, Matthis Lebel s'est blessé à son tour (luxation du pouce). Et il y a évidemment l'état de forme des internationaux, sortis d'un grand chelem magnifique, à gérer. "Sur nos dix internationaux qui ont fini l'aventure du Tournoi des 6 Nations, sept ont été impactés par des blessures directes ou indirectes, expliquait le manager Ugo Mola en milieu de semaine passée. Je leur donnerai quelques jours de repos après le match en Ulster, car je n'ai pas le choix. Je n'ai pas envie de prendre des risques avec leur santé."

Un jour de repos supplémentaire pour les Bleus

Ainsi, alors que le groupe toulousain retrouve l'entraînement ce mardi pour préparer le déplacement à Marseille contre Toulon samedi, les Bleus bénéficient d'une journée supplémentaire pour souffler et ne reprendront le chemin des terrains que ce mercredi. Chaque jour, chaque heure même, doit être mis à profit pour régénérer les corps et les esprits. Quand on lui a demandé s'il était fatigué, Antoine Dupont disait ceci samedi soir : "Oh, ça va (sourire). On fait un peu au jour le jour. Physiquement, ce sont évidemment les semaines les plus importantes de la saison. On a déjà joué je ne sais combien de matchs mais je me suis bien senti sur cette rencontre."

Champions Cup - Romain Ntamack (Stade toulousain)

Champions Cup - Romain Ntamack (Stade toulousain)Icon Sport

Tant mieux, car les Toulousains ne cessent de clamer qu'ils ne veulent rien abandonner. "Quand on arrive à ces niveaux-là des compétitions… Elles sont tellement belles qu’on n’a pas envie de lâcher, clame encore Dupont. On va tout faire pour bien figurer dans les deux, même si on a encore eu de la casse. Mais avec du turnover, des jeunes, des moins jeunes, la force d’un groupe se démontre dans ces moments-là." La question va d'ailleurs se poser dès le match face au RCT, comme ne l'a pas caché Ugo Mola : "Apparemment, les Toulonnais ont rempli le Vélodrome, donc on va voir qui on y envoie." Aucune provocation dans ces propos car le technicien sait pertinemment que certains de ses hommes auraient bien besoin de couper un peu.

Quel rôle pour Mauvaka, Dupont ou Ntamack samedi ?

Si les internationaux plus sérieusement blessés ces dernières semaines (Baille, Marchand, Jelonch, Cros) ont, par la force des choses, pu se reposer, d'autres ont enchaîné. C'est sûrement moins pénalisant pour Thomas Ramos, lequel avait eu très peu de temps de jeu durant le Tournoi, ou même pour Thibaud Flament, qui n'avait pas démarré un match avec le XV de France. Mais Peato Mauvaka, Antoine Dupont et Romain Ntamack sont toujours sur le pont, eux qui étaient essentiels dans les succès de l'équipe nationale. Pour le premier, son rôle à Marseille pourrait dépendre de l'évolution de Julien Marchand, touché au mollet il y a deux semaines et demi. Il était du voyage à Belfast avec le reste des troupes, même s'il était trop juste pour figurer sur la feuille de match. Pourrait-il être de retour face à Toulon ? Réponse dans les prochains jours.

Pour ce qui est de Dupont et Ntamack, l'interrogation de leur participation à ce rendez-vous est également réelle. La raison ? Même si le Stade toulousain doit engranger des points sur les quatre dernières journées de Top 14 pour assurer sa place parmi les six, il recevra La Rochelle au Stadium le week-end suivant, avant de se déplacer à Dublin pour affronter le Munster en quart de finale de Champions Cup. Et en cas de victoire, la demi-finale aura lieu dans la foulée. Bref, un programme plus que chargé. Pourrait-il inciter le staff à mettre sa charnière internationale au frais samedi ? C'est forcément une éventualité.

Contenus sponsorisés