Midi Olympique

Désormais, "Domi" a son stade

Désormais, "Domi" a son stade
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 20/10/2021 à 16:54Mis à jour Le 20/10/2021 à 17:00

TOP 14 - Au fil d'une cérémonie particulièrement émouvante, l'adjoint au maire de Paris Pierre Rabadan et le directeur général du Stade français Thomas Lombard, deux anciens coéquipiers de "Domi", ont inauguré dans le seizième arrondissement parisien le "stade Christophe-Dominici".

C'est mercredi après-midi que le stade du Saut-du-Loup, situé dans le seizième arrondissement parisien, a été rebaptisé stade "Christophe-Dominici", en hommage à cet immense ailier tragiquement disparu le 24 novembre dernier. Pour l'occasion, Pierre Rabadan, qui représentait cet après-midi là la maire de Paris Anne Hidalgo, et Thomas Lombard, le directeur général du Stade français, avaient convié dans cet écrin du Bois de Boulogne où s'entraînent généralement les pros du club parisien des anciens coéquipiers du joueur, des supporters du club de la capitale ainsi que la plus proche famille de "Domi", soit son épouse Loretta, ses filles Chiara et Mya, ainsi que son père Jean. Autour d'eux, étaient donc réunis Franck Comba, Sylvain Marconnet, Jérome Fillol, Mathieu Blin, Max Guazzini, le président de la Ligue Ile de France Florian Grill ou encore Gonzalo Quesada, manager du Stade français, ainsi que certains joueurs actuels tels Antoine Burban, Waisea, Ngani Laumape ou Laurent Panis.

Des enfants de l'école de rugby étaient présents

Des enfants de l'école de rugby étaient présentsMidi Olympique

Thomas Lombard : "Il n'y a pas un jour où l'on ne pense pas à vous..."

Face à la centaine de personnes présentes pour l'occasion, Thomas Lombard a lancé en préambule : "J'ai choisi de ne rien préparer parce que c'est la meilleure manière de rendre hommage à « Domi », le joueur le plus spontané qu'il m'ait été donné de connaître. Christophe Dominici était un être pas comme les autres et, en donnant son nom à notre terrain d'entraînement quotidien, on prolonge en quelque sorte le souvenir d'un homme exceptionnel. "

Et puis, s'adressant aux moins de 14 ans du club entraînés par l'ancien ouvreur du club Grégory Desplechin, Lombard pousuivait : "Peu de joueurs donnent envie aux autres de les suivre. Christophe Dominici, lui, avait ce côté inspirant et a poussé des centaines de gamins comme vous dans les écoles de rugby." Visiblement ému, le directeur du Stade français concluait ainsi : "Loretta, Jeannot, on n'appelle certes pas tous les jours mais il n'y a pas un jour où l'on ne pense pas à vous. Si vous avez besoin de nous, nous serons toujours là".

Contenus sponsorisés