Icon Sport

Clermont : une nouvelle vision de l’extérieur

Clermont : une nouvelle vision de l’extérieur

Le 14/10/2021 à 10:11Mis à jour Le 14/10/2021 à 10:35

TOP 14 - Dans un début de saison contrasté, Clermont enchaine les déplacements difficiles et ne parvient pas à rééquilibrer la balance, après sa défaite du début de saison face à Castres dans son stade Michelin. Pourtant, après les difficultés entrevues à Paris, l’ASM doit déjà se remobiliser avant un nouveau déplacement ce week-end du côté de Montpellier (samedi à 17h).

Avec un bilan de quatre défaites pour seulement deux victoires, Clermont est pour l’heure dans la seconde partie du classement de Top 14 (11e avec 9 points). Après son déplacement au Stade-Français, c’est un nouveau match à l’extérieur qui se profile pour la 7e journée, du côté de Montpellier. Si la conjoncture n’est pas simple, Jean-Pascal Barraque, qui fait son retour au jeu à l’occasion de cette rencontre reste serein : « On préfère positiver en regardant devant plutôt que derrière nous au classement. On sait qu’on doit faire mieux, en particulier à l’extérieur, et on espère mesurer les progrès dès ce week-end. »

Clermont n’a plus gagné depuis le 27 mars dernier à l’extérieur, soit sept matchs de rang. Une éternité pour un club qui a longtemps eu des statistiques remarquables loin de ses bases, et qui met inévitablement la pression sur l’équipe, aux yeux de Jono Gibbes : « On a raté une opportunité de continuer notre progression à Paris en faisant beaucoup d’erreurs, mais même s’il y a bien sûr moins d’éléments positifs sur ce match, on continue d’apprendre des choses, à mieux connaitre le groupe aussi, pour continuer à travailler dans le sens de la constance. On doit faire ce travail en tenant compte du besoin de résultat, car le championnat avance et il faut réussir à prendre des points aussi pour ne pas risquer de manquer le train. »

Des difficultés identifiées et travaillées à l’entrainement de cette semaine

Quand on regarde le listing des adversaires sur cette période (Lyon et Toulouse à deux reprises, Racing, Bordeaux et Stade-Français), on peut se dire que le programme de ces sept dernières sorties était corsé. Pourtant il faut déjà trouver des solutions pour le tout jeune pilier Giorgi Beria, avant de se déplacer une deuxième fois de suite à Montpellier. : « Il n’y a pas à remettre en cause la nouvelle méthode de travail sur le fond. On doit travailler avant tout chacun sur nous même pour corriger ces petits détails qui nous mettent en difficulté. On a insisté sur ces points-là cette semaine à l’entrainement, pour apporter plus de précision dans tous les secteurs de notre jeu. » le travail individuel bien sûr, mais aussi collectif selon l’entraineur néo-zélandais : « On a eu des soucis sur le secteur aérien et on doit progresser avec les skills, mais aussi travailler les uns pour les autres dans le jeu sans ballon, dans le placement, la circulation aussi. C’est un ensemble de choses qu’on doit travailler, pour se placer dans des conditions plus favorables. On a aussi eu du mal à gérer les turnovers, qui ont été trop nombreux à Paris. On doit être plus précis dans nos analyses, pour progresser tout en étant performant rapidement. » Réaction attendue donc dès ce week-end pour un groupe revenu une fois de plus frustré de son déplacement à Paris.

Pour tenter de retrouver de l’assurance loin de son stade, Clermont pourra compter sur le retour dans le groupe de Barraque, Matsushima, Parra et Naqalevu. Quant à George Moala (petite entorse du poignet), il y a encore de l’incertitude. Falgoux, Lavanini (fracture maxillaire, 2 à 3 semaines de repos sans opération) et Vahaamahina seront eux indisponibles. En face, Montpellier a déjà laissé échapper des points à domicile et doit lui aussi impérativement s’imposer. Dans le sud ce samedi, il fera donc chaud sur la pelouse du GGL-Stadium, quel que soit le temps à l’extérieur.

Contenus sponsorisés