Icon Sport

Clermont domine le BO et prend le bonus offensif

Clermont domine le BO et prend le bonus offensif

Le 04/12/2021 à 16:55Mis à jour Le 04/12/2021 à 19:57

TOP 14 - Grâce à six essais, dont un triplé de son talonneur Yohan Beheregaray, Clermont s’est logiquement imposé face au BO 39-11. Les avants de l’ASM ont imposé leur loi et ont fait plier une équipe de Biarritz qui s’est cependant accrochée et qui n’a jamais baissé les bras.

Battu le week-end passé à la dernière minute sur la pelouse d’Aimé Giral (26-24) par le promu catalan, Clermont a renoué avec la victoire cet après-midi face à son public. En venant à bout de Biarrots accrocheurs (39-11), dans des conditions compliquées, les joueurs de Jono Gibbes ont rempli le contrat.

Au Michelin, les joueurs de Jono Gibbes réalisaient une grosse entame. Se sentant forts en mêlée fermée après avoir mis le pack biarrot sur le reculoir (2e), les Clermontois décidaient de défier une nouvelle fois les avants biarrots quelques minutes plus tard, alors qu’ils bénéficiaient d’une pénalité dans les 22 mètres adverses. Ils étaient récompensés de ce choix puisque Peni Ravai, en force, marquait les premiers points de ce match (7-0, 7e). Meilleurs dans le combat et plus puissants que les Basques, les Jaunards profitaient des fautes biarrotes (quatre en dix minutes) pour doubler la mise par le biais de leur talonneur Beheregaray, après un bon ballon porté (12-0, 13e).

Et Biarritz, dans tout ça ? Grâce à la botte de son buteur, Ilian Perraux (17e, 30e), le club basque restait collé au score, mais il se montrait trop maladroit en touche (trois ballons perdus) et pas assez tueur lorsqu’il se trouvait dans les 22 mètres adverses, pour espérer mieux. Pourtant, les garçons de Matthew Clarkin savaient se montrer dangereux lorsqu’ils tenaient la balle et enchaînaient les temps de jeu. Mais juste avant la pause, et à la suite d’une action un peu folle, ils se retrouvaient sous pression à cinq mètres de leur en-but et encaissaient un troisième essai marqué par Beheregaray (22-6), synonyme de bonus offensif provisoire.

Sous une pluie battante, au retour des vestiaires, le talonneur de l’ASM (47e), puis Damian Penaud (51e), faisaient un peu plus grimper le score, et à une demi-heure du coup de sifflet final, les Jaunards menaient 34-6. Alors que les conditions devenaient de plus en plus compliquées à cause du ballon glissant, Joe Jonas - très certainement le meilleur biarrot aujourd’hui - inscrivait le premier essai des siens, après un exploit personnel et un “une-deux” bien négocié avec son ailier Henry Speight (34-11, 58e).

Cependant, le BO défaillant en touche (six munitions perdues) et pénalisé à seize reprises, apparaissait sans solution face à la grosse défense clermontoise. Dans une fin de match hachée par les fautes de main, JJ Hanrahan alourdissait un peu plus la note, avec un essai venant récompenser la domination des siens (39-11).

Grâce à ce succès bonifié, l’ASM fait son retour dans le top 6. Biarritz, qui s’est accroché, rentre bredouille de ce voyage en Auvergne et reste dernier du Top 14.

Contenus sponsorisés