Icon Sport

Urios : "O'Gara est insupportable, il fout tout le temps la m...."

Urios : "O'Gara est insupportable, il fout tout le temps la m...."

Le 03/04/2022 à 00:50Mis à jour Le 03/04/2022 à 09:25

TOP 14 - Le manager bordelais ne semblait pas abattu après ce qu’il a appelé une défaite cruelle face à La Rochelle (16-15). Il s’est livré comme d’habitude, sans langue de bois.

Quelle analyse faites- vous de cette courte défaite ?

On a manqué de réalisme. Nous avions bien préparé cette partie. Tactiquement nous avons été assez justes. Physiquement, malgré quelques absences,nous avons rivalisé avec eux. Ce fut une défaite cruelle, une de plus, mais il faut s’accrocher.

Avez-vous résolu certains problèmes du passé ?

Oui, nous avons été moins en difficulté que lors de nos dernières rencontres contre cet adversaire. L’an passé à domicile le nous avions été écrasés par les Rochelais, nous avions lâché mentalement. Chez eux par deux fois, nous n'avions pas su les prendre physiquement et tactiquement. Aujourd’hui, nous les avions affrontés comme nous avions préparé le match. Après, nous avons eu un essai refusé, un drop sur le poteau, et une dernière situation où nous aurions dû marquer juste avant la mi-temps. La Rochelle a été dangereux deux fois et a marqué deux fois.

Sentez-vous votre groupe marqué ?

Oui, c’est la première fois. Nous avons vécu une défaite un peu analogue à celle du Racing, à la dernière minute. Mais c’est comme ça, il faut digérer, repartir au combat dès lundi après avoir regardé la vérité en face. Je ne connais que ça.

Un regret sur l’essai de Rémi Lamerat refusé ?

Oui, mais je n’ai pas très bien vu. J’ai trouvé l’arbitre bizarre. En première mi-temps, il a sifflé tout ce qui bougeait. En deuxième mi-temps, il n’a rien sifflé. Surprenant.

Vous avez eu un petit accrochage avec Ronan O’Gara. Vous a-t-il chambré ?

Oui, comme il fait chaque fois. Ce mec est insupportable. Je regrette que le quatrième ou cinquième arbitre n’ait pas fait son boulot. Comment peut-on entrer sur le terrain ? Comment peut-on brancher les gens ? Il a de la chance, vraiment. Il va en tribune, il fout la m... en tribune. Il va au bord du terrain, il fout la m... au bord du terrain . Il est insupportable. Vous me dites qu’il doit déjà passer en commission ? Mais je m’en fous, c’est fini. Je suis passé à autre chose. j’en ai rien à cirer de lui.

Avez-vous senti que ce match ressemblait à un match de phase finale ?

Oui, on a senti ça, comme ce sera pour les quatre matchs de championnat qui arrivent. Mais nous aurions pu prendre un peu de marge, sept points sur le troisième, mais on s’est remis dans la nasse. Il faudra donc lutter jusqu’au dernier match. Mais comme tous les ans. j’ai trouvé que ce match était très bien, en tension. La dernière fois qu’ils sont venus chez nous, il n’y avait pas de tension. Et il y en aura encore pendant quatre mi-temps…. Et peut-être même au bord du terrain (rires).

Face à un adversaire très physique, allez-vous préparer le deuxième match différemment ?

Mais nous avons été présents sur le plan physique. Je n’ai pas trouvé mes gars marqués physiquement. Nous sommes aussi physiques qu’eux, même si on a souffert de ne pas avoir de deuxième ligne de métier. Même si je ne sais plus trop quoi penser de Cameron (sourire). Dans ma conception du rugby, ce n’est pas un deuxième ligne, pas en Top 14 en tout cas, et surtout pas face à La Rochelle. Mais après cette rencontre, les gars étaient plus marqués dans les têtes que physiquement. En plus nous allons aussi récupérer des joueurs la semaine prochaine, mais c’est toujours pareil, avant que des gars qui reviennent soient au point, il faut attendre un ou deux matchs. Disons que cette fois, il faudra que ça aille vite.

Contenus sponsorisés