Icon Sport

Chassé-croisé de cas positifs et négatifs à l’Usap avant le choc à Biarritz

Chassé-croisé de cas positifs et négatifs à l’Usap avant le choc à Biarritz

Le 05/01/2022 à 14:51Mis à jour

TOP 14 - Les six Perpignanais forfaits pour cause de Covid la semaine dernière, à Paris, vont effectuer leur retour ce jeudi à l’entraînement, à 48 heures du déplacement au Pays basque. Deux autres membres du groupe professionnel sont positifs et à l'écart du groupe, depuis lundi. De nouveaux tests sont prévus jeudi.

Avec l’enchaînement Castres-Stade français-Biarritz, le passage à la nouvelle année était crucial pour l’Usap dans sa bataille pour le maintien. En cette période charnière, le promu catalan doit composer avec les aléas des contaminations au Covid. La semaine dernière, le déplacement au Stade français avait été grandement contrarié. Jusqu’à la veille du match, les plans de l’encadrement avaient du être changés : "Quand l’on regarde les compositions d’équipe entre le match de Castres et celui de Paris, il ne faut pas être devin pour voir que le Covid a eu un impact", évoque le directeur général du club sang et or, Bruno Rolland. Les six joueurs positifs de la semaine passée vont pouvoir revenir à l’entraînement à compter de ce jeudi : "Ils sont autorisés à reprendre puisqu’ils ont eu un test négatif et étaient asymptomatiques." Melvyn Jaminet, forfait samedi dernier, sera aussi présent.

"On est dans l’adaptation permanente"

Mais entretemps, les examens de lundi ont révélé trois nouveaux cas, "deux chez les pros et un en espoir". L’un d’eux, asymptomatique, pourrait éventuellement être sollicité pour le déplacement à Biarritz si le nouveau protocole le permettait. Avec tous ces aller-retour, le promu aborde son choc du maintien à Aguilera, samedi, dans des conditions particulières. L’entraînement de lundi après-midi avait notamment dû être annulé. Et un voile d'incertitude entoure la suite des opérations : "On est dans l’adaptation permanente et ça occasionne une dépense d’énergie que l’on ne met pas ailleurs, à commencer par la préparation du match. Ce n’est pas l’idéal pour le staff comme pour les joueurs." Pour l’heure, si l’agenda a été perturbé, le XV catalan présenté au Pays basque devrait être compétitif sur le papier : "Au moment où l’on se parle, il n’y a pas de raison pour que ce ne soit pas le cas. Mais on attend les tests de demain. Ce sont les joies de l’anxiété en attendant le verdict."

Contenus sponsorisés