Icon Sport

Lopez : "S’en aller au même moment avec Morgan, c’est un joli clin d’œil"

Lopez : "S’en aller au même moment avec Morgan, c’est un joli clin d’œil"
Par Rugbyrama

Le 04/06/2022 à 08:35Mis à jour Le 04/06/2022 à 10:23

TOP 14 - Alors qu’il honorera dimanche sa 93e et probablement ultime titularisation aux côtés de Morgan Parra sous les couleurs de l’ASM, l’ouvreur international Camille Lopez dresse un bilan lucide de la décevante saison des siens, tout en dépoussiérant l’armoire à souvenirs. L’occasion également d’effectuer une ultime mise au point au sujet de son transfert à l’Aviron bayonnais.

Comment abordez-vous votre dernière sortie à domicile au Michelin, après huit saisons de bons et loyaux services ?

Je vais essayer d’en profiter un maximum, même si le côté sportif est un peu moins glorieux que les années précédentes puisqu’on sait très bien que hormis un gros accident, le top 6, c’est mort pour nous. Maintenant, il reste un enjeu réel : celui de qualifier le club pour la Champions Cup la saison prochaine, ce qui passe par une place dans les huit premiers, et donc par une victoire à domicile contre Montpellier. Au moins, on a la chance d’avoir un gros match pour clôturer cette saison, avec la réception du leader qui domine le Top 14 cette année. Il n’y aura pas de doute sur l’engagement du match. On va forcément essayer de savourer, même s’il faudra d’abord se concentrer sur le match plutôt que sur ses à-côtés.

Vous allez disputer ce dernier match aux côtés de votre vieux compère Morgan Parra, avec lequel vous avez battu cette année un record d’associations sous le maillot de l’ASM…

Forcément, ça compte. S’en aller tous les deux au même moment en plus, c’est un joli clin d’œil, même si je le dis et le répète : à côté de Morgan, moi, je ne suis rien… Morgan, c’est un monument de ce club, le seul joueur à avoir remporté comme titulaire les deux titres de l’ASM en jouant à chaque fois un rôle capital sur le terrain dans ces deux épopées. Je ne peux être qu’heureux de partager ces derniers moments à côté de lui, et j’espère que la fête sera belle car il mérite une sortie digne de sa carrière à l’ASM.

Retrouvez l'intégralité de l'entretien sur midi-olympique.fr

Contenus sponsorisés