Icon Sport

Brive stoppe l’hémorragie contre un Racing 92 fantomatique

Brive stoppe l’hémorragie contre un Racing 92 fantomatique

Le 06/11/2021 à 18:58Mis à jour Le 06/11/2021 à 23:17

TOP 14 - Le CA Brive a renoué avec le succès samedi soir sur sa pelouse d’Amédée-Domenech. Après une première période dominée de la tête et des épaules, les Corréziens se sont appuyés sur une très solide défense pour conserver leur avantage. Les Racingmen ramènent néanmoins un petit point de bonus défensif arraché à la dernière seconde (12-10).

Brive a enfin retrouvé le chemin de la victoire un mois après son dernier succès glané contre le Stade français le 2 octobre dernier. Amputé de 19 éléments blessés ou retenus en sélection, Brive se devait de réagir pour mettre fin à une série de quatre défaites consécutives. C’est chose faite avec ce succès 12-10 construit avec la botte d’Enzo Hervé auteur des 12 points corréziens avec 4 pénalités inscrites en première période. Dépassés par l’engagement de leurs hôtes, les Racingmen n’ont pas fait illusion dans cette rencontre malgré un essai inscrit à la dernière seconde par Hemery qui leur permet de glaner un point de bonus défensif inespéré.

La défense briviste fait la différence

Porté par un stade Amédée-Domenech en ébullition pour cette affiche ô combien importante, le CA Brive met la pression d’entrée de jeu sur un Racing 92 pas vraiment dans son assiette. Dans le sillage de ses perforateurs tels que Jurand ou Bituniyata, Brive avance sur chaque ballon, chaque impact. M. Marchat ne s’y trompe pas et multiplie les coups de sifflets contre une défense francilienne mise en difficulté (6-0, 7e). Le Racing n’est pas dans un grand soir et sa charnière Le Garrec-Gibert ne pèse pas sur le match comme elle en a l’habitude. Chaque ballon offensif est une patate chaude et le Racing ne sait pas quoi en faire. Brive ne prend aucun risque, fait des différences sur des lancements de jeu simples et s’en remet à son artilleur maison pour faire gonfler la note (9-0, 12e). Les Racingmen se retrouvent en infériorité numérique sur un mauvais geste de Luke Jones.

Une première infériorité numérique bien négociée par les visiteurs. Mais voilà, les Franciliens enchaînent les mauvais choix et rendent beaucoup trop de ballons. Hervé permet aux siens de basculer avec 12 points d’avance à la pause (12-0). Un score qui n’évoluera plus jusqu’à la 80e minute et l’essai du bonus inscrit par Anthime Hemery sur une dernière pénalité jouée à la main. Le Racing n’a jamais trouvé de faille dans la défense adverse, a rendu trop de ballons pour espérer s’imposer à Brive et rentre à la maison avec un point de bonus inespéré.

Contenus sponsorisés