Getty Images

Boudjellal : le grand retour à Mayol ?

Boudjellal : le grand retour à Mayol ?

Le 24/11/2022 à 16:24Mis à jour Le 24/11/2022 à 16:32

TOP 14 - Mourad Boudjellal n’a plus jamais remis les pieds au stade Mayol depuis qu’il a quitté la présidence du RC Toulon en 2020. L’ancien homme fort du club varois, trois titres de champion d’Europe consécutifs, pourrait bien y faire prochainement son retour…

Et si Mourad Boudjellal revenait au Stade Mayol ? Ce n’est, à cette heure, encore qu’une hypothèse de travail. Et pour cause. Après son départ de la présidence du club varois, celui qui a fait fortune dans le monde de l’édition s’est lancé un nouveau défi : le football. Il est aujourd'hui à la tête de Hyères 83 FC, club de National 2.

Un club qui s’est qualifié le week-end dernier pour les 32e de finale de la Coupe de France, où il rencontrera l’Olympique de Marseille (Ligue 1). "C’est le retour du foot dans le Var, a commenté l’ancien patron du RCT, très heureux et très fier. C’est une affiche de rêve car Marseille est un club à part, le seul club français sacré champion d’Europe, dix fois vainqueur de la Coupe de France. On avait une chance sur quinze d’affronter l’OM... " Et d’ajouter : "J’ai suivi le tirage au sort lundi soir. Quand à la fin il ne restait plus que Marseille, Nice, Le Puy et Hyères, je me disais que se faire éliminer par Le Puy, ce serait vraiment nul". Finalement, le hasard a exaucé le rêve de Boudjellal.

Depuis, celui qui est toujours très médiatique, s’active pour organiser, comme il en avait l’habitude du temps de la grande époque du RCT, ce qui s’annonce comme un événement majeur sur la rade. Pour cela, il a sollicité le maire de Toulon Hubert Falco afin d’obtenir l’autorisation de jouer au Stade Mayol. "Autorisation obtenue, assure-t-il ce jeudi. Maintenant, nous attendons le passage de la commission sécurité de la Fédération Française de Football pour savoir si nous pourrons recevoir les Marseillais au stade Mayol, mais je suis très confiant. Il n’y a aucune raison pour que cela ne se fasse pas."

Un joli pied-de-nez pour celui qui, dans sa chronique hebdomadaire "Mourad de Toulon", a laissé entendre qu’il n’était plus le bienvenu dans le stade où ils avaient attiré toutes les plus grandes stars mondiales. En vrac, Tana Umaga, Jonny Wilkinson, Carl Hayman, Juan Smith, Victor Matfield, Bakkies Botha, Matt Giteau, Frédéric Michalak et tant d’autres. "Ce qui a de bien au Stade Mayol, a-t-il déclaré, c’est qu’il y a un carré réservé à tous les anciens présidents du club. Je vais donc enfin pouvoir m’asseoir à ma place d’ancien président. Je ne l’ai d’ailleurs jamais vue, cette place. C’est peut-être parce qu’elle n’existe pas." Il faut dire que les relations avec son successeur Bernard Lemaître sont glaciales.

Contenus sponsorisés