Icon Sport

Botitu et Dumora régalent, Urdapilleta imprécis... Le baromètre de Castres-Perpignan

Botitu et Dumora régalent, Urdapilleta imprécis... Le baromètre de Castres-Perpignan
Par Rugbyrama

Le 23/05/2022 à 00:04Mis à jour

TOP 14 - Ce dimanche soir, le Castres olympique s'est imposé 28-12 face à Perpignan sur la pelouse de Pierre-Fabre. Un succès qui assure la place dans le top 6 au CO qui verra la phase finale du championnat. Vilimoni Botitu et Julien Dumora ont su faire la différence tandis que Benjamin Urdapilleta a été très imprécis ballon en main. Voici le baromètre de cette rencontre entre le CO et l'Usap.

Les tops

Vilimoni Botitu

Le centre castrais a régalé ce dimanche soir. Dès les premières minutes, il a fait plaisir aux supporters tarnais avec ses passes toujours plus spectaculaires. Quelques minutes plus tard, c’est derrière la ligne de l’Usap qu’il a offert de la joie à tout un peuple. Avec ses acolytes et compatriotes, Filipo Nakosi et Adrea Cocagi, Botitu a encore une fois démontré tout son talent. Un talent dont il pourra encore faire étalage durant la phase finale.

Teariki Ben-Nicholas

Le pack castrais a souffert par moment face à son homologue catalan. Quelques hommes ont tout de même su tirer leur épingle du jeu. Parmi eux : Teariki Ben-Nicholas. Le numéro huit néo-zélandais n’a jamais cessé de porter la balle en essayant de battre les défenseurs perpignanais. Malgré quelques maladresses, il a réussi à plusieurs reprises dans son style caractéristique.

Teariki Ben-Nicholas - Castres

Teariki Ben-Nicholas - CastresIcon Sport

Julien Dumora

Les années passent, les mois passent, et Julien Dumora fait toujours la différence. Encore une fois, l’arrière tarnais a changé la physionomie de la rencontre. Toujours précis au pied dans l’occupation, il a sorti un petit coup de pied par-dessus délicieux à quelques minutes du terme pour tuer les derniers espoirs catalans. Son coup d’éclat a lancé l’offensive qui a permis à Filipo Nakosi d’inscrire le troisième essai du CO, celui du bonus offensif. Julien Dumora est la définition même de l’impact player.

Tristan Tedder

Certains ne se rappelleront que de sa petite bévue en fin de premier acte qui a finalement coûté cher à l’Usap. Mais Tristan Tedder a tout de même pris ses responsabilités ce dimanche soir. Amputés de Melvyn Jaminet dès les premières minutes, les Perpignanais avaient bien besoin de leur meneur de jeu. Efficace face aux perches quand il le fallait (mis à part un échec dans le second acte), l’ouvreur sud-africain a tenté d’amener du danger malgré le peu de munitions qui lui ont été offertes.

Tristan Tedder - Perpignan

Tristan Tedder - PerpignanIcon Sport

Les flops

Andreï Mahu

Le deuxième ligne moldave de l’Usap n’a pas donné sa part au chien comme tous ses autres coéquipiers du pack catalan. Toujours à la pointe du combat, il a néanmoins coûté cher à la longue. Au total, les numéro cinq perpignanais a été sanctionné à trois reprises. Ces trois coups de sifflet ont tous eu lieu dans le second acte, ce qui n’a pas aidé Perpignan à lutter face au CO.

Benjamin Urdapilleta

Le maestro argentin n’était pas vraiment dans son assiette ce dimanche soir, et ça s’est vu très rapidement. L’action qui le démontre le plus est sûrement cette passe plus que ratée dans le premier acte. Urdapilleta a d’ailleurs laissé échapper la gonfle à plusieurs reprises. Durant toute la partie, le demi d’ouverture n’a pas tout le temps fait les bons choix. Heureusement pour lui et les Castrais, il a réglé la mire en fin de rencontre, notamment face aux poteaux.

Benjamin Urdapilleta - Castres

Benjamin Urdapilleta - CastresIcon Sport

Contenus sponsorisés