Icon Sport

Bordeaux se rassure face au Stade Français

Bordeaux se rassure face au Stade Français

Le 11/09/2021 à 19:07Mis à jour Le 11/09/2021 à 19:34

TOP 14 - L'Union Bordeaux-Bègles s'est imposée, avec le bonus offensif face au Stade Français 37 à 10 lors de la deuxième journée de Top 14. Les hommes de Christophe Urios ont réagi de la meilleure des manières après la défaite face à Biarritz en ouverture du championnat.

L'UBB a bien tourné la page biarrote. Une semaine après la défaite lors de la première journée de championnat, Bordeaux s'est imposé avec le bonus offensif contre le Stade Français dans un stade Chaban-Delmas plein. Après une première période compliquée, les Bordelais ont passé la vitesse supérieure en seconde mi-temps pour enfoncer des Parisiens qui semblaient complètement dépassés par le rythme imposé par les demi-finalistes de la saison précédente.

Défaits tous les deux la semaine précédente, respectivement face à Biarritz et face au Racing, Bordeaux et le Stade Français devaient relever la tête cette après-midi. Dans un contexte tendu, les deux équipes n’ont pas réussi à mettre leur jeu en place durant les 40 premières minutes. Un premier acte qui s’est donc résumé par un nombre incalculable de maladresses, d’en-avant et donc par ricochet, de mêlée. À la pause, c'est Bordeaux qui menait 9-0 grâce à 3 pénalités de Matthieu Jalibert.

Jalibert, de l’ombre à la lumière

Si cette rencontre s’est débridée, c’est en grande partie grâce au talent du demi d’ouverture international de Bordeaux. Après un carton jaune récolté en première mi-temps, Jalibert s’est montré de la meilleure des manières en seconde période. C’est lui qui est à l’origine des 4 essais des seins. Jeu au pied, accélération, chistera, vision du jeu, le numéro 10 a fait étalage de tout son talent pour permettre à son équipe d’aller chercher une précieuse victoire bonifiée. Il a, à lui seul, mis à mal la défense parisienne de par sa vitesse en breakant plusieurs fois le rideau défensif adverse.

Dans le même temps, les Parisiens, venus chercher un résultat en Gironde, ont semblé complètement dépassés malgré un essai tardif du talonneur Latu. La faute à une trop grande indiscipline. Réduits à 14 à deux reprises, les joueurs de la capitale ont d’ailleurs sombré lors de leur deuxième passage en infériorité numérique. Une période durant laquelle ils ont encaissé pas moins de 2 essais. Une semaine après avoir encaissé 36 points à domicile, les Parisiens en ont cette fois encaissé 37. Face à Toulon, la semaine prochaine, les hommes de Julien Arias vont devoir sortir les barbelés en défense.

Pour Bordeaux, cette victoire permet de définitivement tourner la page biarrote. Christophe Urios et ses hommes vont pouvoir s’appuyer sur une deuxième mi-temps de très grande qualité pour préparer le déplacement à Castres samedi prochain.

Contenus sponsorisés