Icon Sport

Récit de l'intérieur : "J’ai profité de tous les moments", Ximun Lucu fait ses adieux

Récit de l'intérieur : "J’ai profité de tous les moments", Ximun Lucu fait ses adieux
Par Pablo Ordas via Midi Olympique

Le 24/05/2022 à 16:14Mis à jour

TOP 14 - Ximun Lucu, arrière du Biarritz olympique a disputé le dernier match de sa carrière devant son public. Sur la pelouse d'Aguiléra, les Biarrots recevaient les Clermontois qui se sont imposés 26-8 en s'offrant en prime un bonus offensif. Ximun Lucu raconte sa dernière sous les couleurs du BO.

Pas franchement dans les plans du staff biarrot en début de saison (une seule rencontre disputée pendant la phase aller), Ximun Lucu a néanmoins eu un peu de temps de jeu sur les matchs retour (six titularisations). Lucu, qui raccrochera les crampons à la fin de la saison, a ainsi pu s’offrir une sortie digne de ce nom, devant son public, face à Clermont samedi après-midi. Titulaire au coup d’envoi et auteur d’un essai (qui sera finalement refusé), l’enfant de Saint-Pée-sur-Nivelle a quitté la pelouse à la 48e sous une belle ovation.

" Quand je suis sorti du terrain, je me suis assis et j’ai un peu tout qui est remonté"

"Le matin du match, j’ai reçu pas mal de messages qui m’ont touché, raconte-t-il. J’ai eu beaucoup d’émotion. En arrivant au stade, il y en avait un peu aussi, mais ça allait. J’ai profité de tous les moments et de tout ce que je pouvais prendre. C’est une histoire qui se referme et je suis très heureux d’avoir fini devant mes amis et ma famille. C’était une belle journée, il faisait beau, il y avait beaucoup de monde au stade, ma famille, mes copains. Je vais retenir que j’ai pu jouer un dernier match devant eux. Finir avec ce groupe, c’est cool. J’étais vraiment content de faire cette année, même si ça a été dur. Quand je suis sorti du terrain, je me suis assis et j’ai un peu tout qui est remonté, mes douze années de rugby, de mon premier match jusqu’à aujourd’hui. Au final, une carrière passe assez vite, mais je suis très heureux de finir comme ça, à Aguilera."

Contenus sponsorisés