Icon Sport

Jelonch : "En première mi-temps, on faisait n’importe quoi"

Jelonch : "En première mi-temps, on faisait n’importe quoi"
Par Jeremy Fadat via Midi Olympique

Le 09/10/2021 à 19:56Mis à jour Le 09/10/2021 à 20:24

TOP 14 - Auteur de deux essais ce samedi lors de la victoire bonifiée des Toulousains face à Pau, le troisième ligne international Anthony Jelonch est revenu sur la première mi-temps ratée par son équipe et sur ce qui a changé au retour des vestiaires.

En inscrivant un doublé ce samedi, vous en êtes déjà à trois essais cette saison avec Toulouse...

(Sourire) Oui, c’est vrai. Là, j’ai marqué deux essais après des ballons portés. Donc je bénéficie surtout des efforts des "gros" et je me retrouve au fond.

Vous étiez menés 7-0 à la mi-temps. Quels ont été les mots dans les vestiaires ?

On s’est d’abord dit d’arrêter de faire des passes devant la défense et de jeter les ballons. En plus, on les faisait tomber, puis on jouait dans notre camp. Bref, on faisait n’importe quoi. A cause de tout ça, on s’est retrouvé derrière au score. On aurait aussi pu prendre les points au pied. Alors quand on est revenu, on a décidé de les prendre et de construire notre match.

Mais que vous ont dit les entraîneurs ?

Qu’il n’y avait presque rien à dire ! On savait tous ce qu’on avait à faire et surtout pourquoi on était dans cette situation à la pause. Ensuite, on a voulu garder les ballons et concentrer nos adversaires devant, ce que nous sommes parvenus à réaliser.

Top 14 - Anthony Jelonch (Stade toulousain) a marqué deux essais face à Pau

Top 14 - Anthony Jelonch (Stade toulousain) a marqué deux essais face à PauMidi Olympique

Et vous marquez cinq essais, dont trois sur ballons portés...

Oui, on le travaille beaucoup durant la semaine. Nous sommes plutôt performants là-dessus depuis le début de saison. On marque beaucoup d’essais sur ballons portés et, au-delà, on n’en prend pas.

Que retiendrez-vous de cette première mi-temps tout de même ?

C’est un avertissement. Nous avons déjoué, même si les Palois ont réussi une belle première mi-temps, ont mis beaucoup d’agressivité, ont beaucoup gratté les ballons. On se coupait du soutien et c’est plus dur d’aller déblayer. On sait qu’on ne peut pas jouer comme ça. Paradoxalement, on s’est retrouvé trois ou quatre fois dans les cinq mètres adverses, on a fait des en-avant devant la ligne, on a fini dans l’en-but sans marquer… En deuxième période, tout était plus clair. Voilà pourquoi il faut également retenir la deuxième mi-temps.

Contenus sponsorisés