Icon Sport

Arrate : "C’était un beau test de caractère"

Arrate : "C’était un beau test de caractère"
Par Arnaud Beurdeley via Midi Olympique

Le 25/09/2021 à 18:23Mis à jour Le 25/09/2021 à 18:43

TOP 14 - Réduit à 14 en raison du carton rouge de Paul Alo-Emile dès le 2e minute de la rencontre, le Stade français a montré beaucoup de caractère pour s’imposer largement et logiquement face à Castres. Voilà ce que le trois-quart centre parisien Alex Arrate avait principalement envie de retenir.

Comment expliquez-vous que le Stade français puisse afficher un visage si différent d’une semaine sur l’autre ?

Je suis incapable de l’expliquer. En revanche, quand on est revenu lundi dernier à l’entraînement, on s’est parlé et on s’est dit qu’on allait montrer un autre visage, revenir à des choses un peu plus simples. Et aujourd’hui, c’est ce qu’on a réussi à faire. On savait que Castres allait nous proposer un gros combat dans l’engagement. On a su répondre présent et montrer un bel état d’esprit. C’était un beau test de caractère pour redresser la barre.

Que s’est-il passé au sein du groupe juste après le carton rouge de Paul Alo-Emile ?

On venait de perdre trois matchs, on rentrait sur le terrain avec beaucoup de pression, face à une grosse équipe de Castres. Et là, on prend ce carton rouge. Forcément, on n’avait pas d’autre choix que de se resserrer, de faire plus d’effort, d’aider encore plus le copain d’à côté. J’ai le sentiment que ça a plutôt bien fonctionné pour montrer une autre image de notre équipe.

Avez-vous tout de même été un peu déstabilisé par ce carton rouge ?

Franchement ? Pas tant que ça. Certes, Paul (Alo-Emile) est un élément très important, mais Giorgi (Melikidze) a fait un énorme boulot. Il faut le féliciter. Surtout, on s’est dit qu’il fallait relever la tête et repartir de l’avant. Essayer de mettre beaucoup de pression. Ne pas cogiter. Tout ça mis bout à bout nous a permis de renverser la balance.

Ce coup du sort vous rassure-t-ils sur le caractère de votre équipe ?

Parfois quand on prend des cartons rouges, ça ressoude. C’est ce qui s’est passé. On s’est dit qu’on n’avait pas le droit de perdre ce match. Même à 14. On s’est soudé, on a travaillé davantage. Et je crois qu’on gagne ce match avec une belle performance. On a été beaucoup critiqué sur nos trois premiers matchs. A juste titre car nos prestations étaient plutôt décevantes. Seulement, lors des analyses d’après-match, on voyait bien que nous pouvions réussir de belles choses. C’est vrai, je vous l’accorde, ça ne s’était pas vu sur les trois premiers matchs. Mais, aujourd’hui, on a joué de la même façon, sans changer grand-chose. Mais avec un état d’esprit différent.

Contenus sponsorisés