Icon Sport

À Clermont, les vertus de la méthode "Whatsapp" ?

À Clermont, les vertus de la méthode "Whatsapp" ?
Par Rugbyrama

Le 30/12/2021 à 16:17Mis à jour

TOP 14 - L’ASM Clermont jouera-t-elle face au Stade toulousain samedi (21h05) ? Réponse ce vendredi, après les résultats des tests PCR des joueurs jaune et bleu. En attendant, l’effectif auvergnat a préparé la venue du champion de France et d'Europe… via smartphones.

Ce jeudi matin, Jono Gibbes et les cadres du groupe donnaient de la voix. Après deux semaines sans compétition, les Jaunards espèrent rechausser leurs crampons face à Toulouse, samedi soir, au stade Marcel-Michelin. Camille Lopez et Thibault Lanen, tout deux remis du virus, étaient bien présents à l’entraînement… déjà le dernier de la semaine. Mais les Auvergnats ne se sont pas reposés sur leurs lauriers. Si Arthur Iturria confie "avoir préféré fêter Noël en famille" plutôt que de ferrailler sur la pelouse de Brive, le capitaine clermontois a détaillé une méthode originale pour travailler les touches.

"Cette pandémie ne nous permet pas de nous préparer de la meilleure des manières c’est certain, mais nous sommes des grands garçons, il n’y a pas d’excuse. On a tous travaillé par portable en début de semaine. Nous les gros, on a travaillé les touches par Whatsapp, on a reçu les méthodes en vidéo et tout était prêt à l’entraînement." Les arrières n’étaient pas non plus en reste. Marvin O’Connor, qui avait débuté son aventure auvergnate sur la pelouse toulousaine, s’amusait de cette situation innovante. "Comme Arthur, nous aussi nous avons reçu des lancements et des plans de jeu à mettre en place dès aujourd’hui et évidemment pour le match de ce week-end. On a un groupe avec tous les joueurs et pour l’instant ça fonctionne bien."

Mettre à mal la machine toulousaine… comme à l’aller

Derrière leurs écrans, les Clermontois savent que l’affrontement face aux Rouge et Noir sera le "plus gros des challenges", selon les dires du troisième ligne, qui s’avance naturellement dans la peau d’outsider. "On n’est pas meilleurs qu’eux, sinon on serait champion de France et d’Europe, on ne va pas se mentir. Maintenant il faut croire en nous, il ne faut pas oublier qu’on est chez nous. On va y aller à fond." L’ASM avait d’ailleurs signé sa meilleure mi-temps de la saison à Ernest-Wallon en octobre dernier, en prenant à la gorge d’entrée les Rouge et Noir. Les Clermontois tournaient même à 80 % de possession de balle au bout d’une demi-heure de jeu.

Pour autant, Jono Gibbes n’entend pas parler de match référence. "Le rugby c’est 80 minutes, pas 40. Au niveau de l’investissement c’était top, on a fait énormément de choses positives mais nous n’avons pas réussi à gérer les moments clés de la rencontre, notamment en fin de match". Les Auvergnats arrivent à un moment charnière de la saison. Avec un match à rattraper, Clermont débutera la rencontre à la 7e place, à deux points de Lyon (6e). Si la victoire est capitale pour les Jaunards, Marvin O’Connor a souligné l’importance d’être porté par le public à domicile. "Ce ne sera pas anodin si on gagne face à Toulouse. On a déjà perdu deux rencontres à domicile (N.D.L.R face à Castres et l’Ulster), donc c’est interdit de perdre une troisième fois." Pour cette affiche, l’ASM devra punir davantage les Toulousains, insatiables au match aller sur le moindre ballon de récupération.

Matsushima et Moala bien là

Ils étaient les principales interrogations de la semaine. Non-vaccinés, George Moala et Kotaro Matsushima seront dans le groupe si et seulement si aucun cas positif n’est détecté ce vendredi, dans l’effectif clermontois. Déjà face à l’Ulster, le Néo-Zélandais et le Japonais n’avaient pu être alignés pour cette raison. Le nouveau protocole sanitaire de la LNR ne leur interdit pas encore jouer sans être vacciné. "Nous utilisons la règle en place donc ils seront disponibles. On suit le protocole pour tout le monde", notait le manager néo-zélandais. Mais à partir du 15 janvier, les deux joueurs ne seront plus à la disposition de Jono Gibbes, en raison de l’application du pass vaccinal.

Par Clément LABONNE

Contenus sponsorisés