Icon Sport

À 19 ans, Mercer a "pensé à tout arrêter et partir découvrir la Nouvelle-Zélande"

À 19 ans, Mercer a "pensé à tout arrêter et partir découvrir la Nouvelle-Zélande"
Par Rugbyrama

Le 15/06/2022 à 17:15Mis à jour

TOP 14 - Alors qu'il fait partie des meilleurs joueurs du Top 14 cette saison, le troisième ligne montpelliérain Zack Mercer aurait pu ne jamais goûter au championnat de France, et même au rugby professionnel. Dans un entretien avec Midi Libre, il est revenu sur la période où il a failli arrêter le rugby.

Imaginez si la terreur des terrains qu'est Zack Mercer avait arrêté le rugby, avant même de percer au haut-niveau. C'eût été dommage non ? Eh bien, c'est ce qui a pourtant failli se produire, il y a quelques années, alors que le colosse découvrait le monde professionnel. Dans un entretien accordé à Midi Libre, celui qui est aujourd'hui un des meilleurs éléments du championnat ne manquait pas de rappeler cet épisode un peu spécial de sa vie : "Peu de gens le savent mais j’ai pensé à quitter le rugby quand j’avais 19 ans".

Champions Cup - Zach Mercer (Montpellier)

Champions Cup - Zach Mercer (Montpellier)Icon Sport

La raison à cela ? Lorsque le numéro 8 était encore un minot donc, il s'est vite retrouvé isolé de sa famille pour jouer au rugby à Bath. "Mon père est coach. Quand j’avais 8 ans, on est parti de Leeds pour l’Ecosse. Un poste d’entraîneur de la défense l’attendait chez les Glasgow Warriors. Mais Bath m’a vu jouer et me propose de les rejoindre. À 18 ans, je suis donc parti seul, loin de ma famille, éclaircissait Mercer. Je ne vous le cache pas, ça a été vraiment dur. Le monde professionnel ne me convenait pas. Il y avait trop de musculation, je n’aime pas ça."

Pas de retour en Angleterre la saison prochaine

Tous ces paramètres l'ont donc fait hésiter quant à son avenir : "Alors j’ai réfléchi. J’ai pensé à tout arrêter et partir découvrir la Nouvelle-Zélande, m’éclater". Au final, Mercer s'est sorti de ce tourbillon de questions en restant fidèle à Bath jusqu'en 2018. Déjà énorme sous le maillot du club anglais, il décidait de changer d'air l'été dernier, en rejoignant Montpellier.

Et grand bien lui en a pris puisque cette saison, l'Anglais a disputé 30 matchs avec les Cistes, et a été reconnu comme un des meilleurs joueurs du championnat. Ses performances ont même ouvert le débat sur un possible retour en Angleterre, afin qu'il connaisse la joie d'être sélectionné en équipe nationale. En attendant, loin de toutes ces suppositions et alors qu'il a écarté la rumeur d'un départ pour Gloucester, Mercer a une demi-finale de Top 14 à disputer, ce samedi, face à Bordeaux-Bègles.

Contenus sponsorisés