• Top 14 - Toulouse - Jaminet
    Top 14 - Toulouse - Jaminet
  • TOP14 - Stade toulousain - Jaminet
    TOP14 - Stade toulousain - Jaminet

Jaminet : "J'ai encore une importante marge de progression"

Par Rugbyrama
Le

TOP 14 - En conférence de presse, Melvyn Jaminet est revenu sur ses débuts avec le Stade toulousain et sur le déplacement de samedi (15h) à Brive. L'arrière du XV de France en a également profité pour aborder la concurrence présente au sein de l'effectif des Rouge et Noir.

Vous avez marqué contre Clermont la semaine dernière. Vous avez vite assimilé le système de jeu du Stade toulousain...

Oui j'espère que ça se voit. Au début, j'ai du trouver certains repères et maintenant, avec les joueurs qu'il y a sur le terrain et les connexions qu'on a entre nous, tout se passe très bien.

Ca faisait un moment que vous l'attendiez ce premier essai en Top 14 ?

C'est vrai que ça faisait parler le fait que je ne marquais pas... Mais comme je le dis souvent, je ne m'attache pas trop aux statistiques, le principal c'est d'être performant sur le terrain. Après, bien sûr que je suis très content d'avoir marqué un essai et je vais tout donner pour que ça se reproduise.

A nous de montrer qu'on y va pour gagner

Comment analysez-vous cette équipe de Brive ?

Ce n'est jamais facile d'aller là-bas, ils vont être portés par leur public. Ils vont avoir à coeur de mettre énormément d'intensité, on sait à quoi s'attendre. Dès le coup d'envoi, il va falloir qu'on réponde dans l'agressivité et le combat. C'est à nous de tenir le ballon, de mettre notre jeu en place et d'éviter de reproduire toutes les erreurs qu'on fait depuis le début de la saison. Il faudra faire le moins de faute possible, on s'est mis en danger sur certains matchs à cause de ça.

Est-ce qu'un déplacement à Brive avec le Stade toulousain et Perpignan se prépare différemment ?

Pas forcément, je pense que ça se prépare de la même manière. Quand on sait qu'on va à Brive, on s'attend à un gros combat et que ce soit Perpignan ou Toulouse, c'est le même engagement. Certes quand on joue à Perpignan, c'est un "match pour le maintien", ça compte deux fois plus. Mais c'est pas parce qu'à Toulouse on joue le haut de tableau qu'on va y aller différemment. On va être attendu et ils seront remontés. Ils vont vouloir faire une grosse prestation à domicile, à nous de montrer qu'on y va pour gagner.

Avez-vous le sentiment d'avoir changé de dimension en rejoignant Toulouse ?

Je ne pense pas... Le plus gros changement c'est surtout l'envie de jeu, de déplacement, je n'y étais pas habitué auparavant. Durant ces premiers mois au Stade toulousain, j'ai beaucoup progressé et je pense que j'ai encore une importante marge de progression. C'est une des raisons pour lesquelles je suis content d'avoir rejoint ce club.

Pour les buteurs, on sait que les repères sont importants. Avez-vous déjà vos repères à Ernest-Wallon ?

Oui bien sûr, je m'entraîne toujours autant même si je bute moins en match. J'ai pris mes repères assez rapidement à Ernest-Wallon, s'il y a besoin que je bute, je le ferais sans problème.

TOP14 - Stade toulousain - Jaminet
TOP14 - Stade toulousain - Jaminet

La concurrence est importante au Stade toulousain, notamment à votre poste, celui d'arrière. Comment le vivez-vous ?

Ca se passe très bien, il y a une concurrence qui est saine, tout le monde a envie de jouer et c'est normal quand on est un joueur. Ca nous tire vers le haut, c'est bénéfique pour nous et pour l'équipe. Depuis le début de saison, on a montré qu'à chaque fois qu'il y avait du changement, chaque joueur qui rentrait sur le terrain avait envie de gagner sa place.

Comment vous sentez-vous au Stade toulousain ? Comment s'est déroulé votre intégration ?

Je me suis très vite acclimater à la ville, je me sens très bien ici et je pense que c'est important d'être à l'aise dans la ville où on arrive. Avec le club, ça s'est très bien passé. Quand je suis arrivé je connaissais déjà pas mal de joueurs de l'équipe de France et forcément ça aide. Aujourd'hui on s'entend tous très bien. Il y a une bonne émulation et un très bon groupe.

Quel est votre secret pour la frappe de balle ?

On me pose souvent la question, mais je n'ai pas la réponse. Depuis tout petit j'adore buter, c'est peut-être ce qui fait que j'ai un geste assez naturel.

D'où tirez-vous votre puissance ?

Je ne sais pas, je n'ai même pas de grosses cuisses (rires). Ca vient de la technique de frappe je pense. Plus petit, je butais de près, je me reculais, puis je recommençais... Chaque semaine j'essayais de taper de plus en plus loin. C'est un geste naturel et à force de travail, la puissance est venue avec.

Propos recueillis par Philippe Girardie