Midi Olympique

Une Section à réaction

Une Section à réaction
Par Romain Lafon via Midi Olympique

Le 18/10/2020 à 14:17Mis à jour Le 18/10/2020 à 14:31

TOP 14 - Comme à Montpellier, contre Lyon, la Section a une nouvelle fois fait une deuxième mi-temps de grande qualité pour venir à bout des Bordelais (29-25). Et si les Palois étaient les grands gagnants de cette période bousculée par la Covid ?

La Section Paloise est une exception dans ce Top 14… C’est la seule équipe à ne pas avoir été impactée de façon directe ou indirecte par la Covid. Les Béarnais ont disputé leurs trois matchs de préparation (Bayonne, Biarritz, et Castres) et joué les cinq premières journées de Top 14. De quoi expliquer le bon début de saison des hommes du duo Godignon-Manca et en particulier leurs fins de match ? Possiblement oui…

Après avoir battu Montpellier après la sirène, après avoir accroché Lyon la semaine dernière en toute fin de match, les Palois ont fait tomber Bordeaux-Bègles en infligeant un 20 à 8 dans le deuxième acte (26-8 même si l’on prend en compte les dix dernières minutes de la première mi-temps). "On savait que l’UBB est une équipe qui a très peu joué depuis le début de la saison, explique le centre Alexandre Dumoulin. Ils ont été pas mal touchés par la Covid. Ils n’ont fait que deux matchs depuis le début de l’année alors que nous nous avons pas mal enchaîné. Je pense qu’au niveau du rythme, cela nous a été plutôt bénéfique".

Un constat partagé par le troisième ligne Giovanni Habel-Kuffner auteur d’une grosse prestation et d’une activité débordante contre Bordeaux-Bègles. "Bien sûr que le fait de ne pas avoir été touché et impacté par la pandémie de Covid est un point positif et surtout en termes de rythme. Je rajouterai même que le fait d’avoir eu une présaison un peu plus longue que d’habitude, ça a permis de construire le groupe. Tout ça se voit sur le terrain sur ce début de saison…"

Une confiance retrouvée

Un début de saison de qualité donc pour les Palois qui pointent sur le podium derrière Toulouse et La Rochelle avec trois victoires, un nul et une défaite. Comme si une nouvelle dynamique s’était installée dans le Béarn. "Toute l’équipe a travaillé dur pour retrouver cette confiance, mais aussi cette joie de jouer au rugby qui nous avait quittés un peu parce que la période était dure. Maintenant on avance, on se sait capable de battre beaucoup d’équipes et que jamais rien n’est perdu. L’équipe a confiance en elle et elle a raison d’avoir confiance en elle car elle a mérité la victoire ce soir" juge l’entraîneur des trois-quarts Frédéric Manca.

Et cette confiance sera nécessaire avant de poursuivre ce bloc infernal avec des déplacements à Clermont et au Racing et des réceptions de La Rochelle et Toulouse lors des quatre prochaines semaines ! Sacré programme en perspective… si la Covid continue d’épargner les semaines de la Section.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés