Icon Sport

Le Stade toulousain plombé par les absences

Le Stade toulousain plombé par les absences
Par Rugbyrama

Le 27/03/2021 à 11:03Mis à jour Le 27/03/2021 à 14:26

TOP 14 - Toulouse reçoit Montpellier ce samedi (17h45) pour le compte de la 20e journée de Top 14. Un match qu’Ugo Mola et les siens appréhendent d’autant plus qu’il faut composer avec un effectif chamboulé du fait des blessures et des doublons.

"La préparation du match contre Montpellier a eu son petit lot de mauvaises surprises", annonçait Ugo Mola en conférence de presse mercredi. Du côté du Stade toulousain, tout n’est pas rose à l’heure de reprendre le Top 14, après deux semaines de pause. Les Stadistes reçoivent Montpellier à Ernest Wallon et craignent autant ce match à cause de son adversaire du jour, qu’à cause de l’état actuel de l’effectif haut-garonnais. Ugo Mola possède beaucoup moins d’éléments qu’habituellement pour composer son équipe, et ce, pour plusieurs raisons.

Les doublons d’abord, le coach toulousain le rappelait "cette période internationale ne se termine que samedi." Une période durant laquelle l’actuel leader du Top 14 a dû, avec brio c’est vrai, jouer des rencontres importantes sans quelques-uns de ses meilleurs éléments. Samedi, ce sont Romain Ntamack, Antoine Dupont, Julien Marchand, Cyril Baille et Dorian Aldegheri qui manqueront à l’appel à cause du match en retard du Tournoi de la France contre l’Écosse. "Ce qui nous inquiète, c’est quand on nous parle de dynamique et habitude collective chez le XV de France, il n’y a pas de raison qu’on n’ait pas les mêmes besoins", lance Mola.

Cyril Baille et Antoine Dupont sont avec le XV de France et indisponibles pour Toulouse

Cyril Baille et Antoine Dupont sont avec le XV de France et indisponibles pour ToulouseIcon Sport

Ntamack avait pu jouer contre Brive, mais a rapidement été rappelé par Fabien Galthié pour réintégrer le groupe France. En plus de ces absences "normales", Toulouse doit faire face aux absences réellement problématiques, celles sur blessures. Dans le groupe, pas moins de 8 joueurs sont à l’infirmerie, dont la plupart sont des ¾. "Sur nos avants, mis à part Jérôme Kaino et Rynhardt Elstadt, on dispose de la quasi-totalité de l’effectif. Derrière, Arthur Bonneval s’est cassé la main à la reprise, Pierre Fouyssac a ressenti des douleurs aux tendons et sera arrêté un petit moment, Max Médard a subi ce matin encore un petit souci à un genou, Juan Cruz Mallia suit sa rééducation après sa fracture de la main, Lucas Tauzin a pris du retard sur sa rééducation et Thomas Ramos s’est blessé gravement contre Brive", liste Ugo Mola.

Castets, Germain… Les jeunes en profitent

Comme souvent quand l’effectif est décimé, le Stade toulousain fait appel à ses espoirs et jeunes joueurs, "nos gosses" dixit Mola. Parmi eux, Yannick Youyoutte (21 ans), David Ainu’u (21 ans), Guillaume Cramont (20 ans), ou encore Baptiste Germain (20 ans). Le demi de mêlée, arrivé de Bordeaux cet été, profite de l’absence de Dupont pour grappiller du temps de jeu. "Je sens que le staff commence à me faire bien confiance. Après, ma place avec les professionnels n’est pas encore acquise", confiait Germain. Ugo Mola confirme lui les propos de son jeune talent : "Quand je lâche des minutes, c’est qu'elles sont méritées. En l’occurrence, il mérite de grignoter de plus en plus de temps de jeu. Il lui reste encore quelques petites étapes à franchir."

Baptiste Germain grapille des minutes en Top 14 cette saison

Baptiste Germain grapille des minutes en Top 14 cette saisonIcon Sport

Autre joueur qui enchaîne, Clément Castets, qui a disputé les quatre derniers matchs du Stade toulousain en tant que titulaire et qui sera remplaçant face à Montpellier. En l’absence de Cyril Baille et Rodrigue Neti, Castets a pu se montrer. "Il a un profil totalement différent et complémentaire des autres joueurs du poste", détaille Mola. La confiance emmagasinée par ces joueurs qui n’auraient pas un temps de jeu aussi élevé en temps normal amène en tout cas une émulation de talents dans l’effectif, de quoi garder le cap et la tête du Top 14.

Un rythme soutenu en fin de saison

Parce que Mola l’a répété : "Le rythme des matchs pose problème." Toulouse joue donc contre Montpellier sans ses internationaux ce samedi, après 2 semaines de coupure, et devra enchaîner en Irlande face au Munster lors des huitièmes de finale de la Champion’s Cup. La préparation n’est pas idéale à l’heure d’entamer le fameux sprint final. Les Hauts-Garonnais sont bien placés en Top 14 mais veulent garder leur dynamique en vue des phases finales et d’une éventuelle qualification directe en demi-finale.

En Coupe d’Europe, ce sera une toute autre affaire. Pour cette fin de saison, il faudra montrer les muscles et la pause de 15 jours a permis à l’effectif de recharger les batteries. "Il y a des moments où on subit un peu plus que d’autres. Le match contre Montpellier a été préparé après une coupure, tant mieux parce que le match contre Brive avait l’air de rien cogné assez fort, à la grande surprise de tout le monde. On y a laissé des plumes." Le retour des internationaux fera en tout cas grand bien aux Toulousains.

Par Yanis Guillou

Contenus sponsorisés