Icon Sport

Toulouse renverse La Rochelle et s'adjuge le choc

Toulouse renverse La Rochelle et s'adjuge le choc

Le 05/09/2021 à 22:51Mis à jour Le 05/09/2021 à 23:25

Top 14 - Grâce à un éclair de génie de Romain Ntamack à un quart d’heure de la fin, le Stade Toulousain s’est imposé 16-20 à Marcel Deflandre. Pourtant, les Rochelais avaient été dominateurs jusque-là. Mais le carton rouge reçu par Will Skelton à la 57e minute a changé la donne...

Dix semaines après s’être quittés au Stade de France, les deux derniers finalistes du championnat et de la Coupe d’Europe se retrouvaient ce soir sur la pelouse du stade Marcel Deflandre pour un magnifique choc, en guise de clôture de cette première journée.

Si ce sont les Toulousains qui ouvraient le score grâce à la botte de Thomas Ramos après seulement deux minutes de jeu, les locaux, plus agressifs que leurs adversaires, tenaient le ballon pendant ce premier acte (57% de possession). Mais les jaune et noir ne prenaient pas les points lorsque l’occasion se présentait en début de match, préférant aller en touche. Sur les deux premières, la défense des hommes d’Ugo Mola ne cédait pas. Sur la troisième, Jules Favre filait dans l’en-but adverse (7-6, 18e). Portés par un public jaune et noir venu en nombre, les Rochelais dominaient les débats en première période, mais ne parvenaient pas à se détacher au score, à cause d’une défense rouge et noir accrocheuse. Ces quarante premières minutes étaient aussi marquées par du déchet. Au pied, côté rochelais, avec deux pénalités lointaines ratées par Plisson (10e, 29e) et à la main, chez les coéquipiers d’Antoine Dupont, à l’image des cinq en-avants. Tant bien qu’à la pause, un seul point séparait les deux équipes (10-9).

Au retour des vestiaires, les garçons de Ronan O’Gara changeaient de stratégie. Ils prenaient les points qui se présentaient, et après deux pénalités de Jules Plisson (46e, 53e), les Maritimes menaient 16-9. Mais juste avant l’heure de jeu, le colosse australien Will Skelton recevait un carton rouge pour une charge à l’épaule sur Arnold. Ramos en profitait pour ramener les siens à quatre points (16-12) et dès lors, les Toulousains, dans le sillage d’un Antoine Dupont omniprésent, devenaient à leur tour dominateurs.

Contenus sponsorisés