Icon Sport

Toulouse : place à la jeunesse

Toulouse : place à la jeunesse
Par Rugbyrama

Le 24/10/2020 à 11:14

TOP 14 - Alors que le Stade Toulousain va se retrouver sans ses internationaux durant quelques semaines, le club va entamer une nouvelle phase de son championnat ce samedi face à Lyon (15h35). Conséquence directe : certains jeunes joueurs auront du temps de jeu et ce dès ce week-end, le tout encadré par de l'expérience à presque tous les postes.

Désormais privé de huit joueurs partis avec le XV de France, le Stade Toulousain va pouvoir entamer sa mue dès aujourd'hui avec la réception de Lyon. En effet, la question des jeunes joueurs de l'effectif toulousain a été beaucoup évoqué en conférence de presse. "Cela fait un moment qu'ils s'entraînent avec nous, ils ont aussi fait toute la prépa physique. Il y a beaucoup de qualité, c'est satisfaisant de pouvoir compter sur le centre de formation" disait le trentenaire Sofiane Guitoune, qui a aussi connu ce rôle de novice lors ses premières années à Agen.

Ces jeunes, ce sont ceux du centre de formation du Stade Toulousain. Certains n'ont pas mis beaucoup de temps et ont déjà une place bien importante, à l'image de l'ailier Matthis Lebel. Le joueur de 21 ans en est déjà à sa troisième saison avec Toulouse mais s'avère de plus en plus important dans le groupe Rouge et Noir. Mais le manager Ugo Mola veut garder son ailier son pression, le savant capable de grandes choses. "La marge de progression reste grande mais les progrès sont là notamment sur le physique" détaillait Ugo Mola. "Il a pris conscience des efforts et du travail qu'il avait a réaliser au quotidien pour être performant le week-end. Après, des ailiers à Toulouse qui ont marqué quatre fois en quatre matchs, je peux vous en faire une liste, il a rien de rare. Il a la capacité d'être un très grand joueur". Un façon de protèger l'ailier et de continuer à le faire travailler pour exploiter au maximum ses qualités. Même si Ugo Mola finira par dire que Matthis Lebel "sera international dans pas longtemps et sur la durée".

Cramont, Youyoutte présents, Mallez, Épée dans les startings blocks

Mais au delà de ces joueurs, c'est ceux que l'on voit beaucoup moins qui vont pouvoir se montrer à l'image de Guillaume Cramont (19 ans), le talonneur internationnal des moins de 20 ans mais aussi le deuxième ligne Yannick Youyoutte (21 ans). Ces deux joueurs seront remplaçants au coup d'envoi lors du match de cet après-midi. À la mêlée, c'est Théo Idjellidaine (19 ans) qui sera sur le banc, lui qui avait disputé quelques minutes en Top 14 la saison passée mais aussi le SuperSevens en février dernier, qui avait permis à pas mal de jeunes de se montrer dans chaque club.

Yannick Youyoutte (Toulouse) lors d'un match amical face à Béziers

Yannick Youyoutte (Toulouse) lors d'un match amical face à BéziersIcon Sport

"On a jamais été frileux pour faire jouer les jeunes au Stade Toulousain" constatait Ugo Mola, sourire aux lèvres. "Mais souvent, quand on les fait jouer, c'est pas pour leur faire faire des aller-retour". Même si ce dernier disait juste avant que certains jeunes présents ce week-end ne seront "pas totalement prêt sur leur intégrité physique".

D'autres seront eux susceptibles d'être sollicités comme Nelson Épée, 19 ans qui était aussi présent lors du SuperSevens mais le joueur doit encore parfaire sa condition physique. Des joueurs comme Joshua Brennan ou Paul Mallez (19 ans tout les deux) sont aussi sur le pied de guerre pour pourquoi postuler avec le Stade Toulousain. Les deux internationaux des moins de 20 ans "ont besoin d'être exposés, de jouer au rugby". Dimitri Delibes, le centre de 21 ans est aussi pressenti, autant de jeunes joueurs qui attendent leur heure mais le Stade Toulousain peut envisager l'avenir sereinement.

De l'expérience pour encadrer le tout

La force du Stade Toulousain réside aussi dans le fait que, malgré cette période internationale, les Stadistes pourront compter sur pas mal d'expérience sur une grande partie des postes. Des hommes comme Iosefa Tekori, Louis-Benoît Madaule ou encore Cherlie Faumuina seront titulaires ce samedi. "On apprend beaucoup tout les jours et jamais assez" disait le pilier Rodrigue Neti à propos de son comparse néo-zélandais en première ligne.

La charnière Balès-Holmes pourra aussi apporter des garanties au vu du match précédent à Brive. Derrière, Sofiane Guitoune et bien sûr Cheslin Kolbe pourront en apprendre beaucoup à ces jeunes. Premier test pour ce Toulouse en transition, le LOU, un gros morceau, quoi de mieux pour s'installer à la table des grands pour la jeunesse toulousaine.

Par Kenny Ramoussin

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés