Midi Olympique

L'antisèche : Toulouse par le chas d'une aiguille

L'antisèche : Toulouse par le chas d'une aiguille

Le 20/06/2021 à 00:47Mis à jour Le 20/06/2021 à 10:16

TOP 14 - Toulouse retrouvera La Rochelle en finale. Les hommes de Ugo Mola ont battu Bordeaux-Bègles in extremis 24-21. Ils ont souffert en deuxième période.

Le fait du match

Toulouse a gagné son énième demi-finale 24-21 au terme d'un match haletant. Assez largement dominateurs durant le premier acte, sur le plan de l'occupation et des pénalités, les Toulousains menaient 14 à 7 à la pause mais ils se sont fait peur après le repos. On a cru les Bordelais capables de revenir mais Thomas Ramos a marqué l'essai qui a fait pencher la balance face à des Bordelais réduits à quatorze. Toulouse a aussi eu la réussite de marquer un premier essai assez chanceux par Romain Ntamack, après un dégagement de Dupont, contré par Lamerat mais qui est retombé dans les bras des Toulousains par hasard (5e). Cet essai contesté par les Bordelais a pesé lourd. Les hommes de Ugo Mola ont fini le match assez éprouvés physiquement, malgré leur supériorité numérique due au carton rouge de Seuteni. On les crut en difficulté quand les Bordelais obtinrent une pénalité bien placée à la 76e, à 24-18, mais ceux-ci décidèrent de prendre les trois points au lieu de tenter le tout pour le tout et viser l'essai.

Le tournant

Le carton rouge subi par Seuteni pour un plaquage dangereux sur Romain Ntamack, sorti sur civière (59e). Qui sait ce qu'auraient fait les Bordelais à quinze contre quinze ? À quatorze contre quinze, ils ont donné l'impression de rester dans le match jusqu'au bout ou presque. Quelle frayeur de voir Romain Ntamack tomber inanimé et sortir sur un brancard. Une image à laquelle on ne s'habituera jamais. À la suite de cette décision, Thomas Ramos passa la pénalité qui porta le score à 17-15. Le parallèle entre cet événement et l'expulsion du Rochelais Levani Botia en finale de Coupe d'Europe était facile à faire. Les Toulousains ont ce don de provoquer les fautes adverses.

Le plus beau mouvement

Accordons-le aux Bordelais sur le premier essai de Ben Lam. Une action longue initiée par un exploit de Ulupano Seuteni auteur d'une percée suivie d'une chistera pour Petti. L'action s'est poursuivie avec un aller-retour jusqu'à l'ailier néo-zélandais servi par Cordero. Cet essai a démontré une volonté des Bordelais de marquer par du jeu plus déployé qu'ils ne l'avaient fait ces dernières semaines où ils avaient trop insisté sur des séquences de pick and go. Le second essai, encore marqué par Ben Lam, fut également de belle facture. Les Bordelais ont vendu chèrement leur peau.

Top 14 - François Cros (Stade toulousain)

Top 14 - François Cros (Stade toulousain)Midi Olympique

L'homme du match

François Cros a tenu la baraque notamment au cours d'une deuxième mi-temps irrespirable. Le troisième ligne international a impressionné dans le jeu aérien, sur les renvois et sur les prises de balles en touche. Son autorité et son sang-froid méritait vraiment la citation, dans un contexte de plus en plus difficile à mesure qu'on approchait de la fin du match et que les Toulousains semblaient prêts à craquer. Le troisième ligne a démontré toute l'étendue de sa classe, autant qu'Antoine Dupont, qui fut une fois de plus excellent.

La statistique

Toulouse n'a subi que huit pénalités en 80 minutes. Ceci explique beaucoup de choses. Le succès a été forgé là-dessus, notamment en première mi-temps où ils n'ont été sanctionnés que trois fois. Les Toulousains ont pu asseoir une domination en termes de possession et d'occupation durant ce premier acte, c'est ce qui les a mis sur les rails du succès.

La question

Le carton rouge de Seuteni était-il justifié ?

Sondage
12457 vote(s)
Oui
Non
Contenus sponsorisés