Icon Sport

Toulouse, en rouge et Blacks

Toulouse, en rouge et Blacks

Le 04/05/2021 à 17:12Mis à jour

TOP 14 – Les Toulousains Jerome Kaino, Charlie Faumuina et Pita Ahki ont encore été impressionnants samedi en demie de Champions Cup contre l’UBB. Les ans ou les blessures ne semblent pas avoir de prise sur ces All Blacks de la Ville rose.

Samedi après-midi au stade Ernest-Wallon lors de la demie de Coupe d’Europe contre l’UBB. A la 59e minute, le pilier et ex international all black Charlie Faumuina (50 capes, une fois champion du monde) cède sa place à Dorian Aldegheri, après des mêlées dominées, neuf plaquages et une participation au jeu. Du haut de ses 34 ans, le barbu néo-zélandais peut aller souffler. Sauf que deux minutes plus tard, son remplaçant s’est déjà blessé. Faumuina aura donc quasiment joué le match en entier, pour une performance majuscule. Impressionnant.

Charlie Faumuina (Stade Toulousain).

Charlie Faumuina (Stade Toulousain).Icon Sport

Jerome Kaino porte quatre années de plus que son compatriote, ce qui le conduira à devenir membre du staff la saison prochaine. Mais à le voir désosser, charger, contourner et diriger, on aurait cru "the Enforcer" (l’exécuteur) revenu en 2006, à ses débuts avec la célèbre fougère sur la poitrine qu’il portera 81 fois (double champion du monde). Le manager Ugo Mola est toujours aussi admiratif de ses deux avants. « Charlie a joué près de 70 minutes en demie de Coupe d’Europe quand Jerome a encore été incroyable après quinze jours au frais. Ce sont des joueurs qui nous apportent toute leur expérience. » Avec Faumuina à ses côtés en mêlée, et Kaino pas loin derrière, le capitaine et talonneur Julien Marchand les juge « infatigables. On profite d’eux pour apprendre à leurs côtés. Ils comptent énormément pour le groupe. »

Kaino : « Un privilège de pouvoir remporter la Champions Cup »

Le troisième néo-zélandais de la bande et All Black lui aussi (certes à VII mais avec 39 sélections) n’est autre que Pita Ahki. Lui a carrément été nommé homme du match le weekend passé. Alors que les trois-quarts stadistes souffrent énormément d’une infirmerie ras la gueule, le centre a demandé à son tendon d’Achille de le laisser un peu tranquille pour revenir à point nommé. Découpeur en défense, relanceur en force ou en tchiks tchaks, investi sur les essais, Ahki et ses 28 printemps ont montré la voie plus que la voix. Maxime Médard est dithyrambique à son sujet. « Il peut quasiment être élu homme du match de chaque rencontre qu’il dispute. Il est magnifique en défense comme en attaque, et rassure tout le monde. Il a cette qualité remarquable de casser les défenses. C’est un régal de jouer avec lui d’autant qu’il est humble et respectueux dans le groupe. »

Vidéo - L'essai de la qualification pour Dupont et le Stade Toulousain

00:47

D’un naturel taiseux, ces trois Néo-Zélandais sont de vrais exemples sur le terrain. Ecoutés de par leur talent et leur expérience, il faut tendre l’oreille pour entendre leurs paroles d’or et toujours positives. Cela n’empêche pas l’ambition. Interrogé sur une préférence entre Brennus et Champions Cup (jamais remportée pour cette dernière), Jerome Kaino ne s’est pas caché de viser « les deux ! » dans un sourire discret. « La Champions Cup est très populaire en Nouvelle-Zélande. C’est donc une compétition que j’ai toujours suivie. Je me sens privilégié d’être encore en lice pour la remporter. » Certains de ses coéquipiers aussi d'être aux côtés de ces rouge et Blacks.

Contenus sponsorisés