Icon Sport

Toulon s’offre le Racing 92 et reste dans le top 6

Toulon s’offre le Racing 92 et reste dans le top 6

Le 06/03/2021 à 22:49Mis à jour Le 06/03/2021 à 23:23

TOP 14 - Les Toulonnais ne veulent pas céder dans la course à la qualification. Et le montrent ! Ils s’imposent 25-21 devant le Racing 92 à l'issue d'un match accroché. Grâce à un essai de Gabin Villière et un 100% au pied de Louis Carbonel.

Dans un match très accroché, les Toulonnais stoppent leur mauvaise spirale à domicile. Après deux défaites à Mayol, ils renouent avec la victoire dans leur antre. Sous pression des équipes qui luttent avec eux pour une place en phases finales, les Varois ont fait le job.

Le dynamisme de Serin, la réussite de Carbonel

Pourtant, les Racingmen sont les premiers à entrer en action dans cette partie. Après une succession de percussions, une feinte vers une cellule de trois avants permet à Virimi Vakatawa d’être servi de manière un peu plus libre et d’inscrire le premier essai de la partie (8e). Mais les Varois réagissent rapidement. Notamment autour de leur demi de mêlée. Car Baptiste Serin tente de dynamiser les choses dans le premier acte, en jouant rapidement bras cassés et pénalités à la main. C’est d’ailleurs sur l’une de ses inspirations qu’il envoie Gabin Villière à l’essai (14e). Les Varois répliquent ainsi à la bonne entame des Racingmen et passent devant au score. Après la fougue et l’activité de Baptiste Serin, les Toulonnais s’appuient sur le froid réalisme de Louis Carbonel face aux perches (7/7 ce samedi soir). Et peu à peu, Toulon prend de l’avance grâce à son ouvreur (19-8, 51e). Mais les Franciliens ne cèdent pas. Sur un démarrage derrière mêlée de Jordan Joseph côté fermé, le 2e ligne Bernard Le Roux réussit à marquer en force. Avec la transformation de Maxime Machenaud, les visiteurs reviennent dans la partie (19-15, 54e). Les Franciliens semblent lancés et peuvent alors renverser le cours de la partie. C’est envisageable avec notamment un Virimi Vakatawa qui réussit à bonifier la plupart des ballons qu’il touche et les inspirations de Finn Russell. Mais sur un déboulé des visiteurs initié par le centre international français et prolongé par une passe au pied de l’Ecossais vers l’aile opposée où Laborde remet intérieur à Tanga, c’est Gabin Villière qui se montre énorme en défense. Un grattage très précieux car il évite à son équipe de se voir doubler au tableau d’affichage (60e).

Le RCT dans le top 6, le Racing 2e

Ensuite, les Toulonnais cherchent à reprendre les devants sur ballon porté mais sont contrés. Dans un deuxième temps, ce secteur leur permet de récupérer des pénalités. Et comme Carbonel reste impérial… le RCT se redonne de l’air. La fin de match est un duel à distance entre Louis Carbonel et Maxime Machenaud (3/3 pour le Francilien). Le RCT est tout près de se donner de l’air sur une tentative d’interception de… Louis Carbonel (68e). Mais il manque un rien pour que celui-ci ne réussisse le coup parfait. Toutefois, il assure face aux perches en toute fin de partie (25-21). Et la défense varoise se met au diapason de son ouvreur en contrant l’ultime offensive des Franciliens. Avec un contre-ruck initié par Swan Rebbadj. Le RCT peut souffler et apprécier ce court mais précieux succès. Au classement, Toulon occupe la 6e place et se laisse donc une courte avance sur le LOU, 7e. En face, le Racing 92 réussit à nouveau à ne pas voyager à vide avec ce point de bonus défensif. Un point qui leur permet de rester dans les hauteurs du classement, 2e exæquo avec La Rochelle.

Contenus sponsorisés