Icon Sport

Top 5... des performances individuelles de la saison

Top 5... des performances individuelles de la saison
Par Rugbyrama

Le 19/07/2021 à 17:49Mis à jour Le 19/07/2021 à 18:56

TOP 14 - Alors que la saison 2020-21 de Top 14 s'est achevée il y a quelques semaines, Rugbyrama vous propose de jeter un oeil dans le rétro, avec aujourd'hui les cinq plus grosses performances indivicuelles au cours d'un match durant l’exercice. Voici notre classement.

1- Urdapilleta casse le record de points marqués en un match

13 février 2021 - Castres - Montpellier, 16ème journée

Il y a les performances qui vous marquent, et celles qui restent dans l'histoire. Benjamin Urdapilleta a surpris tout son monde lors de ce Castres - Montpellier, pourtant peu sexy sur le papier. À l'orée de ses 35 ans, l'ouvreur a réalisé une performance dantesque sur la pelouse de Pierre-Fabre. Dans un match en plus important à l'époque, il s'est permis d'inscrire 33 points sur la tête de Montpelliérains dépassés. Avec ce total, il efface des tablettes Cédric Rosalen et Benjamin Boyer, qui, avec 32 unités, codétenaient le record de points inscrits sur un seul match de championnat. À son actif lors de cette rencontre, il y a d'abord ces deux essais, à la 21e et à la 34e minute.

Le maestro castrais s'est ensuite signalé par sa réussite face aux perches. Le gaucher précis a fait parler la foudre avec ses cinq pénalités et quatre transformations réussies. Interrogé après la rencontre, l'Argentin a déclaré ne pas avoir conscience de battre le record lors de la partie : "Pendant que j'étais sur la pelouse je n'avais aucune idée de l'existence de ce record et que j'étais en passe de le battre. Ce n'est qu'à la sortie du terrain que l'on m'a tenu au courant. Bien sûr, je suis très content d'inscrire mon nom au sommet du palmarès."

2 - Tuisova punit son ancien club

27 mars 2021 - Lyon - Toulon, 20e journée

Josua Tuisova a rendu de fiers services au Rugby Club Toulonnais lors de son passage de six années sur la Rade. Le surpuissant fidjien retrouvait d'ailleurs son ancienne équipe, à Gerland, au mois de mars. Une rencontre à sens unique, très nettement dominée par les Lyonnais face à des Rouge et Noir impuissants (54-16), grâce notamment à un Tuisova de gala. L'ailier a battu 12 défenseurs, réalisé 11 plaquages (meilleur défenseur de son équipe) et a anéanti les espoirs toulonnais, en annihilant la seule action des hommes de Patrice Collazo.

En point d'orgue, bien sûr, il y a ce doublé inscrit et ce travail monumental abattu sur l'essai de Charlie Ngatai. Tellement puissant, qu'il a été placé en numéro 8 en cours de match. Et ses départs en sortie de mêlée ont fait des ravages. Un match plein et une performance remarquable.

3 - Macalou en mode supersonique

15 novembre 2020 - Stade français - La Rochelle, 6e journée

Sekou Macalou est un troisième ligne aux capacités physiques hors normes. Ses 195cm et 108kg de muscle lui permettent bien sûr de dominer au contact, mais sa longueur est aussi un atout de taille pour se déplacer. Impressionnant ballon en main, il est capable de déborder n'importe quel ailier grâce à sa vitesse de feu. Et ça, le Parisien l'a prouvé lors du match face à La Rochelle, en novembre. Macalou a réalisé une superbe performance, enchaînant les débordements tel un ailier. Chacune de ses prises de balle a mis à mal la défense pourtant solide du leader du championnat.

Malgré son numéro 7 floqué dans le dos, c'est sur l'aile droite que l'international s'est illustré. D'abord sur une prise de balle à hauteur des 50m, il prend l'intervalle entre Aguillon et Leyds puis prend de vitesse le centre avant de passer la balle à Danty, tout en fixant Dulin. L'action aboutira par un essai. Du même style, il récidive quelques minutes plus tard mais cette fois si fait parler sa puissance pour repousser Plisson et marquer son premier essai. Il inscrit finalement un doublé en fin de match, qui offre le bonus offensif aux siens, toujours g^race à un sprint sur l'aile droite, et toujours en prenant Leyds de vitesse.

4 - Jalibert dirige le gros coup bordelais

23 janvier 2021 - Racing 92 - UBB, 19e journée

En Champions Cup, Matthieu Jalibert avait assassiné le Racing 92 sur une pénalité après la sirène pour offrir une demi-finale à l'UBB. Mais quelques mois plutôt, l'ouvreur international avait déjà orchestré une grosse victoire de son équipe face aux Racingmen. Dans la U Arena, les Bordelais sans complexe, à l'image de leur numéro 10, ont fait tomber les Ciel est Blanc d'une courte tête 32-33. Important, Jalibert l'a d'abord été au pied : trois pénalités et deux transformations en première période.

Déterminant dans le jeu courant, il est aussi à l'origine de deux des trois essais bordelais. Sur celui de Woki en fin de première période, il lit bien le jeu et amorce une attaque dans les 22m adverses. Sa passe sautée est millimétrée et envoie Cameron Woki, alors en bout de ligne, à dame. En début de seconde période, Jalibert profite d'une percée de Ben Lam pour se proposer à l'intérieur. Son crochet intérieur efface Russell et l'ouvreur s'en va marquer. Une réalisation précieuse, qui permet à Bordeaux de s'imposer à l'extérieur et de prendre une option pour les phases finales.

5 - Carbonel, tout puissant

8 mai 2021 – RCT – Stade toulousain, 23ème journée

Lors de la 23ème journée du Top 14, les Toulonnais se sont largement imposés (44-10) face aux hommes d'Ugo Mola, et Louis Carbonel y est pour quelque chose. En effet il a été bon dans tous les domaines. Sur 44 points, le demi d'ouverture est l'auteur de 23 points à lui tout seul, soit plus de la moitié des points inscrits par le RC Toulon sur ce match. En plus d'avoir réalisé un sans-faute au pied, avec cinq transformations et trois pénalités, Louis Carbonel a été un véritable atout défensif comme offensif, à l'image de son doublé (41e, 63e).

Alors que le RCT mène au score de quelques points, juste avant la mi-temps, le demi d'ouverture permet à son équipe de creuser l'écart. Sur un ballon de récupération, c'est Cordin sur le côté droit qui fixe et joue après-contact pour permettre à Louis Carbonel de prendre l'espace, et de repiquer dans l'axe pour filer sous les poteaux. En grande forme ce soir-là, le numéro 10 ne va pas s'arrêter en si bon chemin et sera l'auteur de l'essai du bonus offensif. Alors que les Toulousains tentaient la relance à la main (sur un autre jeu au pied des Toulonnais), Youyoute devant ses 22 mètres tente la passe sur sa droite. L'ouvreur du RCT surgit, et file dans le dos de la défense pour aller aplatir son deuxième essai du match. Une performance remarquable pour Louis Carbonel qui a porté son équipe tout au long du match.

Contenus sponsorisés