Icon Sport

Tiberghien, Viallard, Vili... Clermont : la prime à la jeunesse

Tiberghien, Viallard, Vili... Clermont : la prime à la jeunesse

Le 31/12/2020 à 16:34Mis à jour Le 04/01/2021 à 16:08

TOP 14 - Depuis le début de saison, Franck Azéma a fait le choix de s’appuyer sur son centre de formation pour redynamiser son équipe. Tiberghien, Viallard, Vili, les frères Lanen ou encore Falatea, ont renforcé les rangs auvergnats la semaine passée à Toulon avec plus ou moins de réussite, mais pour le coach Franck Azéma, il est essentiel de donner du temps de jeu pour aguerrir sa jeune garde.

Franck Azéma n’a pas hésité à mettre les pieds dans le plat dès le début de saison en annonçant une année de reconstruction pour son club. Mais à Clermont, reconstruction doit toujours rimer avec ambition et c’est la raison pour laquelle le coach des Jaunards a fait le choix de s’appuyer sur son centre de formation, toujours aussi performant : "Quand les jeunes rentrent dans un groupe c’est toujours bénéfique. Il ne faut pas être timide et saisir ces opportunités. Tout le monde doit démarrer un jour, l’important c’est de le faire avec un certain équilibre et avec le respect du maillot. L’idée reste toujours de travailler fort, tous ensemble".

Top 14 - Sipili Falatea (ASM Clermont) contre Brive

Top 14 - Sipili Falatea (ASM Clermont) contre BriveIcon Sport

Un équilibre apporté par les nombreux joueurs trentenaires de son effectif, qui servent aussi de cadre pour les jeunes pousses auvergnates, comme l’explique Wesley Fofana (32 ans) : "C’est une nouvelle étape dans ma carrière et même si je n’aime pas forcément prendre la parole publiquement, j’essaye d’être proche des jeunes de notre groupe pour distiller quelques conseils et faire bénéficier mon expérience, pour aider les jeunes à s’aguerrir et à trouver de la confiance." Sipili Falatea, Cheikh Tiberghien, Kevin Viallard les jumeaux Lanen ou plus récemment Lucas Dessaigne, ont tous compris le message du coach et sont prêts à bondir sur chaque occasion …

Savoir rendre la confiance sur le terrain et avec beaucoup de travail

Cette confiance, Clément Lanen la ressent clairement ! Pour le jeune troisième-ligne, il est dès-lors essentiel de savoir répondre aux attentes de son staff technique : "Jouer contre le Munster ou Toulon c’est toujours une expérience constructive. On m’a confié des responsabilités en touche. C’est très formateur pour moi de jouer ce genre de match. Le rythme des matchs est bien plus élevé que les matchs en espoir, mais c’est comme cela qu’on apprend. Tu mesures le niveau d’exigence de ce type de compétition et tu prends conscience de ce qu’il te reste à faire pour répondre au très haut niveau."

Si le calendrier démentiel oblige l’ASM au turnover, Franck Azéma aime aussi apporter une certaine fraîcheur à son groupe pour le redynamiser : "Face au calendrier on doit utiliser toutes les forces vives. C’etait aussi l’occasion de donner de l’expérience à nos jeunes face à l’une des meilleures équipes du championnat comme Toulon. Tout le monde a mouillé le maillot pendant 80 minutes et on est satisfait de l’attitude de chacun." Un avis que partage Lanen, qui peu à peu se fait une place régulière dans un groupe toujours performant : "Je travaille dur, comme tout le monde, pour gagner ma place. Jouer à Toulon dans une équipe très jeune c’est une occasion qui nous est donnée. On se doit de prendre le temps de jeu qu’on nous donne et de répondre présent devant la confiance des coachs."

Top 14 - Clément Lanen (Clermont) contre le Stade français

Top 14 - Clément Lanen (Clermont) contre le Stade françaisIcon Sport

Ce week-end encore, face au Racing 92 (dimanche à 21h05), leader du classement JIFF et lui aussi enclin à donner sa chance aux jeunes, Clermont espère tirer son épingle du jeu. Avec deux défaites consécutives (Montpellier et Munster) dans son antre de Michelin, l’ASM doit retrouver le chemin du succès, tout en se laissant porter par le vent de sa jeunesse…

Contenus sponsorisés