Icon Sport

D’entrée, Pau fait craquer Montpellier à domicile !

D’entrée, Pau fait craquer Montpellier à domicile !

Le 04/09/2020 à 22:58Mis à jour Le 05/09/2020 à 10:08

TOP 14 - Ce vendredi soir, le rideau a été levé sur la saison de Top 14 avec ce Montpellier-Pau, tout premier match de cette première journée. Au GGL Stadium, ce sont les Béarnais qui se sont imposés 26-23 dans les toutes dernières minutes de ce match sur une série de mêlées dominées et un essai de pénalité en guise de balle de match victorieuse. Le MHR doit se contenter d’un bonus défensif.

Que ces débuts du Top 14 auront été difficiles. Alors que tout l’Hexagone attendait le redémarrage de son championnat professionnel majeur après le coronavirus, le confinement et un avenir encore incertain, un autre aléa a fait planer un nouveau doute sur la tenue de cette rencontre. Par trois fois (dont deux durant l’échauffement), la lumière des projecteurs s’est éteinte. Tous les suiveurs du Top 14 ont tremblé à la 4e minute après l’ouverture du score par Hastoy avec cette coupure électrique de quelques minutes qui ne s’est heureusement plus reproduite.

Montpellier a alors pu mettre son empreinte sur le jeu, les Palois étant tantôt indisciplinés, tantôt maladroits malgré un Hastoy avec des fourmis dans les jambes. Les deux essais par Camara (16e) et Timu (38e) ont récompensé d’abord un jeu au pied rasant puis un matraquage au près des avants sur le deuxième essai. Les Vert et Blanc ont recollé au score avec un superbe essai de Le Bail (23e) qui a converti une magnifique percée avec raffut d’Hastoy, l’un des grands acteurs de cette confrontation. Mais les favoris languedociens ont mené alors de 13 points à la pause avec un 23-10.

Mêlée et discipline (air connu)

Après la mi-temps, en plus de globalement souffrir en mêlée, les Cistes ont aussi été pénalisés davantage (17 pénalités passé l’heure de jeu et 22 au total !), ne marquant plus aucun point au score ! Voilà comment Hastoy au pied a permis aux siens de revenir petit à petit à la marque avec des pénalités lointaines mais aussi à ses coéquipiers de provoquer des fautes adverses et des cartons (Camara et Galletier).

Signalons que trois essais ont été refusés au total ! Deux à Montpellier (Forletta et Ngandebe) et un à Tagitagivalu pour les Palois dans leur tentative de come-back. Mais les coéquipiers du capitaine Martin Puech ne se sont jamais désunis. Ils ont eu la balle de match à trois minutes du terme, ou plutôt plusieurs balles de matches. Plusieurs mêlées à cinq mètres de la ligne d’essai ont animé la toute fin de rencontre avec l’opportunité pour la Section de l’emporter en cas d’essai, le bonus défensif étant assuré. Dans un suspense dingue, Monsieur Trainini a fini par accorder un essai de pénalité qui a permis à Pau de l’emporter dans les arrêts de jeu pour un premier gros coup cette saison.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés