Icon Sport

Paris éteint le leader rochelais

Paris éteint le leader rochelais

Le 15/11/2020 à 22:54Mis à jour Le 15/11/2020 à 23:36

TOP 14 – Le Stade Français a surclassé le Stade Rochelais ce dimanche soir, pour clôturer la 9e journée (35-13). Bonus offensif et match référence à la clé. La Rochelle, stoppée dans son élan, reste toutefois leader.

Une série s'achève, une autre commence. Le Stade Français, qui n'avait plus enchainé deux succès depuis janvier 2019, a mis fin ce dimanche soir au sans-faute rochelais depuis la trêve européenne. Le leader, en quête d'une sixième victoire de rang à Jean-Bouin, n'a finalement pas existé. Battus 35-13, les coéquipiers de Jules Plisson concèdent même le bonus offensif à une équipe parisienne dominatrice dans tous les compartiments du jeu. Ce 15 novembre pourrait compter dans la saison des soldats roses.

Le rouleur compresseur rochelais s'est donc fait marcher dessus. Habitué à des premières mi-temps canon ces dernières semaines, meilleure défense du Top 14 avant ce déplacement dans la capitale, le club à la caravelle - sans doute quelque peu émoussé par le rude combat de dimanche dernier face à Clermont - est tombé sur un os. Le carton jaune précoce d'Alo-Emile (5e), conjugué aux deux échecs de Segonds face aux perches (8e, 11e), sonnait pourtant comme un tremplin idéal. Que nenni. Paris a ensuite livré trente minutes de très haute volée. Pour ne parler que de la première période.

Macalou tout proche d'un triplé

Asphyxié par le collectif du Stade Français, les Rochelais vont sans doute voir l'ombre de Sekou Macalou planer dans leurs prochains cauchemars. Le flanker international leur a tout fait. Décisif dès la 12e minute sur cette percée à l'origine du premier essai signé Naivalu (12e), Macalou a ensuite planté un doublé (18e, 62e) en faisant parler sa pointe de vitesse. Le troisième était tout proche, derrière une quatrième touche rochelaise cafouillée. Sans un rebond défavorable, Paris aurait définitivement tué la partie d'entame de seconde période (41e).

En sauvant l'honneur grâce à Retière (51e), seul Bleu avec Baubigny à être aligné en club ce week-end après l'annulation de France-Fidji, La Rochelle n'a fait que retarder l'échéance. Auteurs de quatre essais et d'une prestation très aboutie malgré trois cartons jaunes, les hommes de Gonzalo Quesada enchainent une deuxième victoire bonifiée de rang. Après…35 matches sans réussir à gagner deux fois de suite ! Le faire face au leader n'a rien d'anodin. Paris renaît. La Rochelle aura une seconde chance d'étrenner son statut de leader, dimanche prochain, face au Racing.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés