Icon Sport

"Montrer que Bordeaux est là"

"Montrer que Bordeaux est là"

Le 16/06/2021 à 09:13Mis à jour Le 16/06/2021 à 10:38

TOP 14 - L'UBB prépare avec discrétion et minutie, ce match contre Toulouse. L'équipe girondine, déjà battu à 3 reprises cette saison par le Stade Toulousain, veut être surtout plus efficace contre une équipe qui peut scorer à tout moment.

Christophe Urios aurait pu être serrurier. Depuis samedi dernier, une bonne moitié de l'ovalie lui demande quelles clefs a t-il pour battre enfin, cette saison, le Stade Toulousain. "Concernant la clef, je n'ai pas trouvé la clef. C'est un peu comme les portables, tu le fais sonner. Tu l'entends, mais tu ne sais pas où il est. Il nous reste mercredi, jeudi, vendredi et samedi toute la journée. J'ai bon espoir de la trouver avant samedi 21 h."

À vrai dire, le truculent manager a déjà sa petite idée. Car à chaque fois, l'UBB n'était pas bien loin du Stade. Maxime Lucu, excellent contre Clermont samedi dernier, sait que cela passe d'abord par une plus grande efficacité en zone de marque, "ce réalisme qu'on a jamais trop eu contre eux", précise le demi de mêlée basque. "Eux, en deux actions, ils peuvent te mettre 14 points. C'est sur cela que l'on a pêché, sur ces ballons dans l'entre jeu où ils nous mettent énormément de pression avec du jeu au pied."

C'est en effet ce qui ressort de ces confrontations contre l'ogre toulousain. L'UBB a pu avoir la possession, dominer en touche, mais échouer à marquer dans ses temps forts. En demi-finale de coupe d'Europe, l'UBB, mis à mal par un épisode Covid, avait réussi à tenir près de 60 minutes. "Je pense que c'est le match où on a été le plus proche. Quand à la 68' tu es à 11 à 6 contre Toulouse , c'est toujours bon signe. Une erreur et Antoine Dupont va marquer l'essai."

Concentration sur 80 ou 100 minutes

L'UBB devra être irréprochable dans ce match. Et gommer ces "scories" dixit Christophe Urios et garder la confiance acquise contre Clermont. D'ailleurs le manager pense que ce barrage a été bénéfique au groupe : "Même si forcément, tu y laisses un peu des plumes. On a sorti de là sans casse quasiment. Cela nous met dans le jus et puis dans la dynamique." Et de poursuivre avec justesse : "Je trouve que l'équipe a de la maturité. Les matchs éliminatoires, cela nous a forcément aidé. On n'a pas beaucoup de matchs éliminatoire au compteur, mais nous on les a concentrés sur un an. Cela nous a fait grandir. Et je trouve que le match de la semaine dernière, nous a fait encore grandir."

Car l'UBB devra grandir d'un cran supérieur, gagner en concentration, en précision durant 80 minutes. Maxime Lucu sait aussi qu'il faudra éviter de prendre un essai comme celui de Penaud en barrage : "Il faudra éviter d'avoir l'entame de match que l'on a eu contre Clermont ce week-end qui aurait pu nous coûter cher avec deux essais en plus."

" Pour gagner Toulouse, il faut qu'on soit extraordinaire"

Plus cachottier que d'habitude, Christophe Urios connaît parfaitement les qualités du Champion d'Europe, "grosse conquête, grosse défense, gros caractère" et veut que son équipe se hisse à ce niveau. "Pour gagner Toulouse, il faut que l'on soit extraordinaire" dixit le manager en faisant référence au magnat américain Elon Musk. Et de poursuivre : "Ce qui ressort des 3 matchs, Une des choses qui est fondamentale, c'est l'efficacité. Eux, ils sont capables de marquer avec rien,de par la qualité de leur joueur et la qualité de leur jeu. Contre eux on a été laborieux chaque fois. L'efficacité est au cœur du match mais je n'en dirais pas plus. Cela se rapproche des clés..." Il lâche quand même quelques pistes : "Il faut soigner l'entâme de match et réussir la fin de match."

Son analyse sur les statistiques de l'UBB qui a fini plus fort en fin de match tout au long de la saison en top 14, "sauf contre Toulouse" doit bien lui servir dans les vestiaires. L'Union sait que Toulouse peut frapper sur une perte de balle dans un ruck, un en-avant, un jeu au pied mal négocié. Elle s'apprête à jouer le match, peut-être le plus important de sa jeune existence.

Maxime Lucu le résume bien : "On sait qu'ils ont plus d'expérience que nous. Après, on a envie d'apprendre de nos erreurs et de gagner cette demi-finale pour montrer que Bordeaux a grandi. C'est un gros morceau. Un gros morceau avec beaucoup d'expérience. On va essayer de gagner la meilleure équipe d'Europe." A Lille, en terrain neutre, l'UBB doit saisir sa chance et trouver la clef. A moins qu'il y en ait plusieurs...

Contenus sponsorisés