Icon Sport

Montpellier a presque su saisir l’occasion

Montpellier a presque su saisir l’occasion

Le 04/09/2021 à 22:50Mis à jour Le 04/09/2021 à 23:14

TOP 14 - Profitant des très nombreuses absences dans l’effectif toulonnais, Montpellier a livré un match plutôt terne, mais a fini par arracher un match nul in-extremis 24-24. Pour cette première journée de championnat, le MHR a longtemps couru après le score et revient de loin, pour remporter finalement deux points au classement.

Quand il s’agit de rugby, être "trop" favori peut parfois paralyser. Devant les difficultés d’effectif de leur adversaire du soir, nombre de suiveurs pensaient que Montpellier devait s’imposer sur la rade. Encore fallait-il disputer le match et le faire avec justesse. Les Cistes n’ont pas manqué l’occasion en inscrivant un essai essentiel par Zach Mercer dans l’ultime minute la rencontre.

La pression s’est faite ressentir de part et d’autre au stade Mayol, avec un début de match poussif et marqué par de nombreuses petites fautes. Le MHR en commettant ni plus ni moins que quatre dans les 7 premières minutes, permettant à Belleau d’inscrire les premiers points de la rencontre (6-0, 8e). Mais bien que vifs et jouant avec envie, les jeunes toulonnais se montraient eux aussi quelque peu fébrile, en concédant le premier essai de la rencontre sur une attaque placée, parfaitement jouée par les Cistes, et conclue par Julien Tisseron (11e). Ce moment d’emballement fût de courte durée, et les fautes et maladresses reprenaient peu à peu leur court, entre les quelques longues phases de jeu, souvent stériles des deux côtés. Toulon s’est montré un peu plus entreprenant dans ce premier acte, obligeant les Héraultais à concéder deux nouvelles pénalités. Belleau en a profité pour faire basculer son équipe en tête à la pause, au terme d’une première mi-temps plutôt terne (12-8).

Les 24 points d'Anthony Belleau n'y suffiront pas...

Si la première période n’avait pas atteint des sommets en termes de rythme, la seconde ne s’est pas franchement améliorée. Entre les changements et les fautes, toujours plus nombreuses, le jeu s’est globalement montré haché, et le score a longtemps semblé se résumer à un duel de buteurs. Mais Toulon n’a jamais réussi à creuser l’écart et avec seulement 7 points de retard dans les 5 dernières minutes, Montpellier a tout de même eu le don de toujours croire en sa chance. Et pas seulement pour ramener un point de bonus défensif, puisque les Cistes se sont enfin montrer joueurs, sur le tard, mais avec une certaine efficacité. Sur l’ultime action de la rencontre, Montpellier a pilonné la défense du RCT, insistant, sans jamais douter de sa réussite, jusqu’à trouver la faille par son troisième-ligne centre Zach Mercer. Galvanisé par la blessure au genou de Paillaugue dans cet emballage final, Montpellier a inscrit ce second essai libérateur et synonyme d’égalisation, grâce à la transformation de Aprasidze sur le gong. Il ne faut néanmoins pas se tromper, car avec plus de 15 pénalités concédées ce soir, le MHR a livré un brouillon pour sa rentrée. Mais sur le bulletin de notes, 2 bons points viennent récompenser l’abnégation des Héraultais…

Top 14 - Anthony Belleau (Toulon) a été l'auteur de 24 points face à Montpellier

Top 14 - Anthony Belleau (Toulon) a été l'auteur de 24 points face à MontpellierIcon Sport

Profitant de ce résultat nul pour ouvrir les compteurs, Montpellier souhaite oublier la vilaine saison passée, terminée à une modeste 10e place. Les Héraultais auront la possibilité de faire fructifier ce résultat, dès samedi prochain, avec la réception de Brive. Pour Toulon, les retours de joueurs sont espérés semaine après semaine. Pourtant il faudra se contenter de ce résultat nul à domicile et déjà trouver des solutions dès dimanche prochain, avec un déplacement redoutable chez le double champion en titre toulousain.

Contenus sponsorisés