Midi Olympique

Mermoz accuse l'attitude de Jalibert et Woki, qui l'auraient insulté et menacé

Mermoz accuse l'attitude de Jalibert et Woki, qui l'auraient insulté et menacé
Par Rugbyrama

Le 08/09/2022 à 12:37Mis à jour Le 08/09/2022 à 12:49

TOP 14 - Sur ses réseaux sociaux, Maxime Mermoz a révélé une altercation pour le moins inattendue ce mercredi en début de soirée. L'ancien centre international (35 sélections) aurait été la cible d'insultes et de menaces de la part de Cameron Woki et Matthieu Jalibert lors du réveillon du 31 décembre.

Décidément, les projecteurs restent braqués sur l'Union Bordeaux-Bègles, même en ce début de saison 2022-2023. Ce week-end, pour la première journée contre Toulouse (25-26), le choix de Christophe Urios de placer Jalibert sur le banc a fait réagir. De même que la sortie en conférence de presse du manager, après la défaite, n'était pas anodine : "La priorité était tout d'abord à ceux qui ont repris le 25 juillet et ceux qui affichent un état d'esprit remarquable, c'est-à-dire qui pensent que le collectif est numéro un. La saison dernière, on s'est un peu perdu là-dessus."

Ce mercredi en fin de journée, Maxime Mermoz, ex-international français (35 sélections), a publié sur ses réseaux sociaux plusieurs messages visant le demi d'ouverture et son ancien coéquipier Cameron Woki. L'ancien Toulousain, passé par Perpignan et Toulon, les accuse de lui avoir envoyé une image le soir du 31 décembre, sur laquelle Jalibert et Woki lui adressent un doigt d'honneur. "Je précise que je n'ai aucun lien avec ces deux mecs et que je vantais même leurs qualités sur les plateaux TV", a indiqué Mermoz, ajoutant cependant : "un a couché avec mon ex il s'est cru supérieur du coup (sic)".

Maxime Mermoz déplore encore : "Au lieu de s'excuser j'ai le droit à des menaces le lendemain". De quoi une nouvelle fois attirer l'attention sur l'ouvreur et le deuxième ligne polyvalent parti au Racing 92.

Contenus sponsorisés