Icon Sport

Macalou a surnagé, la charnière a coulé... Les notes du Stade français

Macalou a surnagé, la charnière a coulé... Les notes du Stade français
Par Jérôme Prevot via Midi Olympique

Le 12/06/2021 à 11:00Mis à jour

TOP 14 - Les Parisiens ont trop mal commencé pour espérer grand-chose. Sekou Macalou a évité le naufrage, un peu comme Waisea Nayacalevu. Découvrez les notes des Parisiens pour ce barrage de phase finale, perdu chez le rival de Nanterre (38-21).

Ils ont brillé

Énorme match de Sekou Macalou, il a tout le temps avancé, il fut précieux en touche. Il a marqué son essai avec autorité en s'échappant derrière une mêlée. C'était son neuvième de la saison, en treize matchs. Waisea Nayacalevu a marqué le troisième essai sur une belle percée, il fut plutôt incisif quand le Stade Français retrouva l'initiative du jeu.

Top 14 - Waisea Nayacalevu (Stade français) face au Racing 92

Top 14 - Waisea Nayacalevu (Stade français) face au Racing 92Icon Sport

Marcos Kremer n'a pas déçu, il a même apporté quelque-chose dès son entrée à la 22eme minute. Assez agressif, au cœur de deux ou trois incidents avec Le Roux notamment.

Ils ont tenu leur rang

Paul Gabrillagues et Antoine Burban, porteur d'un masque, ont lutté vaillamment malgré tout. Adrien Lapègue a mal commencé mais a montré un joli tempérament au fur et à mesure du match. Sefanaia Naivalu a fait des fautes de main, mais on ne pourra pas lui reprocher de ne pas avoir avancé à l'impact. Il a marqué son huitième essai, mais il a aussi reçu un carton jaune évitable à la 22e, plaquage en l'air sur Beale.

Kylan Hamdaoui n'a pas été le plus mauvais, loin de là, il est resté discret, mais il a fait une passe volleyée pour Nayacalevu sur le troisième essai parisien. On ne peut lui enlever.

Ils ont déçu

En premier lieu, la charnière James Hall-Joris Seconds a souffert face aux montées agressives du Racing. Pour sa dernière, Jonathan Danty n' a pas signé sa meilleure copie. Il a perdu d'entrée son duel contre Fickou (premier essai du match), il a été pénalisé deux fois et ne trouva que peu de brèches dans le mur ciel et blanc.

La première ligne n'a pas pu rivaliser avec celle du Racing, Paul Alo-Emile n'a pas justifié sa réputation de « poutre maîtresse » du Top 14. Kakovin et Latu n'ont pas fait monter le niveau. Latu a même pris un carton jaune très évitable. Moses Alo-Emile entré à la 44e, n'a pas fait mieux que son frangin. Pierre-Henri Azagoh n'a pas apporté grand-chose. Matera est sorti sur blessure à la 22e.

Contenus sponsorisés