Icon Sport

Lyon s'offre le leader rochelais

Lyon s'offre le leader rochelais

Le 05/12/2020 à 19:59Mis à jour Le 05/12/2020 à 20:23

TOP 14 - Bousculés jusqu'à ses derniers retranchements, les Lyonnais ont su conserver leur avance face à de coriaces Maritimes (22-18). Si les visiteurs ont eu la balle de match dans les derniers instants, le succès des Rhodaniens est le fruit d'une force de caractère à la hauteur dans ce duel où le combat fut intense.

Si les Rochelais avaient effectué une rotation dans leur effectif, prévenus, les Lyonnais se montraient toutefois méfiants dans la semaine et s'attendaient à une opposition notable offerte par le leader. Si après deux pénalités inscrites par Jonathan Wisniewski (6-0, 10 ème), suite à des situations favorables dans l'axe, permettant aux Lyonnais d'engranger dès le début de la rencontre, la suite fut moins appréciable pour les locaux. Effectivement, les Rochelais s'accaparaient le terrain et la possession, avec de multiples opportunités et quelques mouvements initiés par un Arthur Retière, dynamiteur du fond du terrain. Ihaia West réduira tout d'abord l'écart (6-3, 12 ème), un premier indice sur la tournure à suivre.

Appliqués sur les fondamentaux bien que bousculés en mêlée fermée, les hommes de Jono Gibbes vont s'efforcer de construire dans le petit périmètre tout en s'adjugeant les débats. Si Paul Boudehent se voit refuser un essai par Monsieur Dufort logiquement suite à une faute de main sur la phase précédente, ce n'était que partie remise. Après un carton jaune adressé au capitaine Félix Lambey, fruit de nombreuses fautes commises, les visiteurs trouveront la récompense sur un ballon porté conclut par Samuel Lagrange (6-8, 38 ème). Malmenés sur ses terres, qu'elle allait être la réaction des Rhodaniens par la suite face à d'entreprenants Maritimes ?

Le leader fidèle à sa réputation

Suite à un carton jaune cette fois-ci au détriment de Xavier Mignot et le doublé inscrit dans la foulée par Samuel Lagrange sur une copie conforme d'un ballon porté, on ne donnait pas cher des chances lyonnaises sur le déroulé du deuxième acte (9-15, 43 ème). Profitant d'un jeu de pression exécuté avec précision avec l'indispensable longueur de Charlie Ngatai, les locaux inversent la tendance. Une séquence intense sur plusieurs temps de jeu, une conclusion entre les poteaux de Xavier Mignot et c'est le doute qui s'installe dans les têtes visiteuses. (19-15, 61 ème).

Une certitude balayée relativement vite, tant l'activité des Maritimes ne se réduisait en aucune façon. Jusqu'à la dernière seconde, La Rochelle pourra prétendre à la victoire, pénaltouche à quelques mètres de la ligne mais l'alignement lyonnais fait le travail par Izack Rodda. Lyon peut souffler, grâce à une force de caractère ressemblant à quelque chose près au succès acquis face au Stade Français quelques jours auparavant. Les Rochelais tenteront de se consoler avec le bonus défensif.

Lyon confirme ses bonnes dispositions actuelles en signant son sixième succès en sept confrontations. Dominants en mêlée fermée mais apparus usés physiquement avec la répétition des matchs, les Rhodaniens ont assuré l'essentiel. De quoi augurer de belles choses pour les troupes de Pierre Mignoni et David Gerard avant d'entamer la Champions Cup dimanche prochain face à Gloucester.

Les Rochelais ont cédé sans démériter face à l'organisation globalement maîtrisée du LOU dans le money-time. Un échec qui ne remet aucunement en question le travail effectué, le turn-over pratiqué ayant permis d'effectuer une rotation qui devrait être utile avant les débuts des hostilités aussi pour les Maritimes la semaine prochaine à Édimbourg en Champions Cup.

Contenus sponsorisés