Icon Sport

Le LOU s'impose mais oublie le bonus contre Brive

Le LOU s'impose mais oublie le bonus contre Brive

Le 15/05/2021 à 18:58Mis à jour Le 15/05/2021 à 19:27

TOP 14 - En s'imposant 24-7 contre une équipe briviste remaniée, les Lyonnais se replacent dans la course aux qualifications, mais oublient un bonus qui pourrait coûter cher en fin de saison. Les joueurs de Pierre Mignoni devront désormais confirmer ce résultat sur la pelouse du Stade français dans deux semaines, s'ils veulent continuer à croire en leurs chances de qualification.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Jeremy Davidson avait fait le choix de faire tourner son équipe, pour ce troisième match du CABCL en l'espace... d'une semaine. Ainsi, seuls quatre (Lees, Laranjeira, Voisin et Galletier) des vainqueurs de La Rochelle, mardi, conservaient leur place dans le XV de départ. Et alors, d'entrée de match, les Lyonnais, en quête de points dans la course à la qualification, mettaient la main sur le ballon. Mieux, les Rhodaniens faisaient le choix de la pénaltouche dès la 6e minute de jeu. Sauf que malgré une ultra-domination, les joueurs de Pierre Mignoni ne parvenaient à scorer. Et même s'ils profitaient d'une criante indiscipline de Brivistes acculés dans leurs cinq mètres, les Rouge et Noir devaient attendre la 21e minute, et une double supériorité numérique pour aller à dame, par l'intermédiaire de Mickaël Ivaldi.

De quoi provoquer un réveil de Corréziens cantonnés à défendre depuis le coup d'envoi ? Que nenni, les Lyonnais remettaient immédiatement la main sur le ballon. Et alors que les phases de jeu arrêtés se multipliaient -ce qui valait à Mathieu Raynal de glisser à la pause à ses arbitres de touche "on a fait 40 minutes de mêlée"- avec une domination sans partage du pack du LOU, c'est finalement Izack Rodda qui, à la 31e minute de jeu, doublait la mise pour Lyon (14-0), avant une pénalité de Léo Berdeu, qui permettait au LOU de mener 17-0 à la pause. Complètement dépassés et indisciplinés (treize fautes, pour trois cartons jaunes en première période), les Brivistes peinaient ainsi à tenir le change avec des Lyonnais en grande forme en première période.

Lyon toujours 9e, mais à deux points des places qualificatives.

De quoi imaginer une remontée de bretelles pour les Corréziens ? À n'en pas douter. Pourtant, dès le retour des vestiaires, une maladresse et un ballon contré permettait à Léo Berdeu d'inscrire le troisième essai lyonnais (42e), synonyme de bonus offensif provisoire. Sauf que la fin d'après-midi imaginée par tous les téléspectateurs prenait finalement un tournant inattendu. Et alors qu'ils avaient jusqu'alors reçu une leçon de rugby par les Rouge et Noir, les Brivistes finissaient par relever la tête peu avant l'heure de jeu. Désormais dominateurs en mêlée fermée, les joueurs de Jeremy Davidson trouvaient une constante avancée, et mettaient les Lyonnais à la faute. En suivant, les Corréziens retrouvaient leurs repères, poussaient et finissaient par être récompensés par un essai de Simon-Pierre Chauvac (70e). Alors survoltés, les Brivistes continuaient de mettre les Lyonnais à mal.

Dos au mur, ces derniers se devaient d'impérativement inscrire un nouvel essai pour remettre la main sur le bonus... Mais trop indisciplinés, impatients et moins précis en fin de rencontre, les coéquipiers de Dylan Cretin ne parvenaient à renverser la bonne dynamique briviste. Au terme d'une rencontre qu'ils auront ultra-dominée pendant près d'une heure, les Lyonnais s'imposent 24-7, mais pourraient bien regretter d'avoir oublié un bonus qui semblait leur tendre les bras. 9e du Top14, à deux journées de la fin de la phase régulière, mais avec seulement deux points de retard sur la 5e place, les Rhodaniens n'auront d'autre choix que de faire un sans-faute lors des deux dernières journées, à Paris -pour un choc à la vie à la mort- puis lors de la réception du SU Agen. De leur côté, les Brivistes sont parvenus à relever la tête en fin de rencontre, et devront désormais valider leur maintien dans deux semaines lors de la réception de Castres, ou lors de la 26e journée, avec un déplacement périlleux au Racing 92.

Contenus sponsorisés