Icon Sport

L’UBB a les cartes en main

L’UBB a les cartes en main
Par Rugbyrama

Le 15/05/2021 à 11:07

TOP 14 - Actuellement septième du championnat, avec deux matchs en retard à jouer, l’Union Bordeaux-Bègles a encore son destin entre les mains. Malgré tout, une certaine pression est mise sur les Bordelais qui doivent assurer face à Castres.

La course au top 6 est plus haletante que jamais en cette fin de saison. Six équipes restent au coude-à-coude pour obtenir une place qualificative vers les phases finales de Top 14. Parmi elles, l’Union Bordeaux-Bègles, qui comptait un petit matelas d’avance il y a de ça quelques semaines, mais qui a tout perdu à cause de deux semaines passées en quarantaine. Le covid a frappé les hommes du président Marti après le quart de finale de Champions Cup.

Les rencontres à Agen et face à Montpellier ont donc dû être remises, cassant la belle dynamique bordelaise. L’UBB n’a repris la compétition qu’en demi-finale de Coupe d’Europe, perdue contre Toulouse. Ce laps de temps sans jouer a permis à des équipes comme Lyon, Castres ou encore le Stade français de recoller aux Girondins au classement. Bien qu’avec deux matchs d’avance, les Bordelais sont dans l’obligation de gagner.

Le révélateur castrais

"On voit que sur le sprint final, tout le monde revient fort, constate l’entraîneur des trois-quarts Frédéric Charrier. La coupe d’Europe, c’est terminé, il faut maintenant basculer sur la fin de saison." Parce que oui, désormais, Bordeaux n’a plus que le championnat à jouer, après la déception de la Champions Cup. Et le risque de tout perdre en quelques semaines est bel est bien présent en Gironde. "Avec ces deux matchs de retard on est sorti du top 6, mais on veut montrer qu’on est là", signale Charrier.

Et se montrer, les joueurs de l’UBB l’ont plutôt bien fait la semaine passée. Pour leur retour en championnat, ils se sont imposés avec le bonus offensif sur la pelouse de Bayonne, pourtant en lutte pour sa survie (22-47). Un succès important, car il permet aux hommes de Christophe Urios de se rassurer avant les échéances à venir. Et parmi elles, la réception de Castres ce samedi. Les Tarnais réalisent une fin de saison canon et sont un point devant au classement. Une grosse bataille s’annonce donc à Chaban-Delmas. "Les Castrais, je les vois arriver depuis un moment, confie Charrier. Ils reviennent de nulle part."

Un calendrier chargé

Obligation de s’imposer pour Bordeaux, qui a aligné sa grosse équipe pour l’occasion. D’autant plus que derrière, il n’y aura rien de simple. Pour rattraper leur retard au niveau des matchs, l’UBB devra jouer celui contre Montpellier en semaine, étant donné que les Héraultais sont en finale de Challenge Cup. Celui contre Agen aura lui, lieu le vendredi 21 mai, à 18h45. Une situation qui aurait pu être pire si les Bordelais étaient en finale de Champions Cup : ils auraient pu jouer les deux matchs en semaine. "Devoir jouer sur les deux tableaux demande un effectif conséquent. Avoir une petite coupure va nous servir à avoir de la fraîcheur pour la fin de saison", explique Charrier.

Calendrier UBB

Mais la situation reste quand même préoccupante, avec un enchaînement de matchs qu’il faudra gérer d’une main de maître par le staff. Comme montré ci-dessus, Bordeaux a quatre matchs extrêmement importants à jouer en deux semaines. Des rencontres qui risquent en plus d’être accrochées, même s’il est tout à fait imaginable de voir l’UBB en remporter la majorité. Castres, Montpellier et Toulouse feront le voyage à Chaban-Delmas et un des deux seuls déplacements est à Agen, qui n’a toujours pas gagné cette saison. Le match contre Toulon est quant à lui une véritable énigme, impossible à pronostiquer. "En comptant celui à Bayonne, on veut gagner ces quatre matchs pour retourner dans le top 6 et basculer ensuite sur les deux derniers matchs, révèle Charrier. On a besoin de gérer l’effectif et de créer de l’émulation dans le groupe."

Bordeaux y verra en tout cas beaucoup plus clair après ces deux semaines, cruciales pour l’histoire du club. Car oui, il faut rappeler que l’UBB n’a toujours pas réussi à accéder aux phases finales depuis sa remontée. Alors, fin de la malédiction ou énième déception ? Le match contre Castres ce samedi pourrait livrer quelques indices.

Par Yanis GUILLOU

Contenus sponsorisés