Midi Olympique

Une demie au couteau et c'est Toulouse qui s'offre un remake

Une demie au couteau et c'est Toulouse qui s'offre un remake
Par Rugbyrama

Le 19/06/2021 à 22:39Mis à jour Le 19/06/2021 à 23:33

TOP 14 - Très gros combat ce soir à Lille et demie ultra-serré jusqu'au bout entre Toulousain et Bordelais. Réduit à 14 après le carton rouge pour Seuteni à l'heure de jeu, Bordeaux-Bègles n'a pas réussi à contenir un Stade Toulousain parfois brouillon mais maître de la fin du match (24-21). La finale de TOP 14 sera un remake de celle de la Champions Cup !

"C'est un apprentissage, cela fait partie de notre voyage mais aujourd'hui on avait les moyens d'aller à Paris. On les a mis à genou. On reviendra ". Les larmes aux yeux, Christophe Urios, le manager bordelais a partagé sa tristesse à l’issue de cette demi-finale terriblement indécise. Dans la chaleur et la moiteur du stade Pierre-Mauroy de Lille, il y a eu tout un tas de rebondissements pour ce quatrième duel de la saison entre Toulousains et Bordelais.

Suite à une entame très rythmée, les joueurs d’Ugo Mola étaient récompensés par un essai opportuniste de Romain Ntamack après un ballon contré bien négocié par Selevasio Tolofua (5’). En manque de munitions mais bien présents, les Girondins n’avaient besoin que d’une occasion dans les 22m adverses pour envoyer Ben Lam dans l’en-but (12e) après une belle séquence collective et une chistera sublime de Seuteni au début de l’action.

Deux essais en douze minutes, on vous laisse imaginer le tempo de cette demi-finale. Maîtres de ce rythme et avec la possession, les Toulousains poussaient l’UBB à la faute avec pas moins de huit pénalités concédées dans cette première période. De quoi permettre à Thomas Ramos de faire grossir le score et donner sept points d’avance aux siens à la pause (14-7).

Top 14 - Juan Cruz Malia (Stade Toulousain) au duel avec Mathieu Jalibert (Union Bordeaux Bègles)

Top 14 - Juan Cruz Malia (Stade Toulousain) au duel avec Mathieu Jalibert (Union Bordeaux Bègles)Midi Olympique

Le carton rouge a tout changé

On n’était pas au bout de nos surprises en deuxième période avec d’abord la remontada bordelo-bèglaise et le doublé pour Lam (53e). Pour la première fois, l’UBB passait devant (14-15) et mettait un gros coup au moral toulousain. Mais trois minutes plus tard, c’était un coup de froid dans tout le stade après un gros choc entre Seuteni et Ntamack. Un peu trop haut sur le torse mais surtout avec beaucoup de vitesse, le centre écopait d’un carton rouge plutôt sévère (57e) alors que l’ouvreur du XV de France sortait conscient mais bien commotionné. C’était le premier tournant de ce duel à couteaux tirés car Jalibert gardait son équipe devant à l’heure de jeu (17-18, 61e).

Mais Bordeaux-Bègles a finalement cédé avec un autre fait de jeu important dans ce deuxième acte. Sauvée dans un premier temps par Lam, une pénaltouche toulousaine dans les 22m était finalement bien accordée par le corps arbitral et le collectif haut-garonnais faisait éclater tout son talent à un moment décisif. Après un bon ballon porté et deux lancements d’école des trois-quarts, Ramos marquait en force l’essai de la victoire (66e).

Même si Jalibert réduisait l’écart dans le money time et que l’UBB tenait jusqu’au bout à 14, c’est bien le Stade Toulousain qui s’impose (24-21) et rejoint La Rochelle en finale de TOP 14 vendredi prochain au stade de France. À l’image de la joie mesurée d’Ugo Mola au coup de sifflet final, les Haut-Garonnais savent qu’ils ne sont pas passés loin de manquer cette ultime marche avant un potentiel deuxième Bouclier de Brennus consécutif. Pour Bordeaux-Bègles, cette troisième demi-finale de la saison, après celles de Challenge et Champions Cup, se termine encore par une défaite, amère, mais probablement constructive pour ce jeune groupe auteur d’une saison impressionnante.

Contenus sponsorisés