Icon Sport

Victorieux du derby, le Stade français se donne le droit d’y croire

Victorieux du derby, le Stade français se donne le droit d’y croire

Le 01/05/2021 à 15:55Mis à jour Le 01/05/2021 à 16:25

TOP 14 – Les Parisiens se sont imposés (29-35) ce samedi à l’Arena, en match en retard de la 21ème journée, face à des Franciliens qui ont totalement manqué leur première période et ont couru après le score. Paris peut encore croire à la qualification.

Ce quatrième revers consécutif en championnat pour le Racing fait forcément mal aux hommes de Laurent Travers, qui n’a très certainement pas reconnu ses hommes en première période, passés totalement au travers, avec un secteur de la touche à la peine, de nombreux ballons tombés et une quasi-impossibilité à venir jouer dans les 22m adverses. Voilà sans nul doute ce qui fait la différence dans ce derby, car si les Franciliens sont revenus ensuite avec de meilleures intentions, le fait de devoir courir sans cesse après le score n’a pas permis d’inverser la tendance.

Les Ciel et Blanc vont se retrouver désormais sous la pression de Clermont pour la 3e place, mais aussi de l’UBB et de Toulon qui comptent deux matchs en retard. Sans compter les autres candidats à la qualification. Et dans cette liste, Paris a désormais plus que jamais une place, car avec 53 points (2 de moins que l’actuel 6e, Castres), les chances demeurent. Et l’envie mis sur ce match, cette grosse détermination, cet engagement en défense, et cette solidarité ont permis de faire la différence. On ajoutera à cela le pied précis de Joris Segonds (9 sur 11), auteur de 25 des 35 points !

4 essais à 2 en faveur d’un Racing trop indiscipliné

Si l’on a eu longtemps le droit à un bal des en-avants, et aussi à de nombreuses fautes rendant ce duel haché, cela n’a pas empêché de voir du jeu et des essais. On distinguera de suite cette réalisation de l’historique Antoine Burban sur ballon porté, dans le final, qui vient sécuriser ce succès précieux (75e). Il fait écho à un autre historique, Jonathan Danty, capable de venir profiter d’une défense passive sur un jeu au pied de Segonds (31e).

Les Franciliens sont pourtant parvenus à faire la différence à quatre reprises tout au long du duel. Une seule fois par contre en première période, pour effacer la bulle au tableau d’affichage par l’intermédiaire de Donnacha Ryan sur pénaltouche (37e). Avec une attitude tout autre et en supériorité numérique après le jaune contre Veainu (42e), Teddy Thomas s’en est allé marquer un premier essai sur les extérieurs, sur un service en chistera de Zebo (45e), avant de signer un doublé sans suite dans les derniers instants (78e). Teddy Iribaren avait aussi entretenu l’espoir, s’engouffrant dans la défense dans la continuité d’une touche (73e), sauf que les 15 pénalités concédées par le Racing ont été trainées comme un boulet.

Vidéo - Les Paris Rugby avec Yannick Nyanga !

07:33
Contenus sponsorisés