Icon Sport

Le derby et la demie pour le Racing 92

Le derby et la demie pour le Racing 92

Le 11/06/2021 à 20:34Mis à jour Le 11/06/2021 à 23:06

TOP 14 - Auteur d'une très solide première période (28-0 à la mi-temps), le Racing 92 a remporté ce premier barrage de Top 14 face au Stade français (38-21). Malgré une belle réaction dans le deuxième acte, les Parisiens n'ont pas réussi à inverser la tendance. Les Franciliens affronteront le Stade rochelais en demi-finale vendredi prochain.

"Arriver là pour ça, ça fait chier. Jouer à 13 contre le Racing, c'est impossible". Joris Segonds n'a pas mâché ses mots à la fin d'une première période cauchemardesque pour le Stade Français. Comme un symbole, c'est l'ancien trois-quart centre parisien, Gaël Fickou, qui allumait la première mèche au bout de cinq minutes de jeu. Un premier essai d'une longue série puisque Teddy Thomas (11e), Maxime Machenaud (18e) et Simon Zebo (29e) allaient tous les trois en terre promise avant la demi-heure de jeu.

Tout réussissait aux Racingmen et Maxime Machenaud était impeccable face aux perches (4/4) alors que les Parisiens subissaient lourdement ce rugby clinique (28-0 à la 29e). Absents et terriblement indisciplinés (10 pénalités), les joueurs de Gonzalo Quesada écopaient de deux cartons jaunes à la suite (Naivalu 21e et Latu 26e). Un calvaire qui voyait une petite lueur d'espoir à la 31ème minute avec la première pénalité contre le Racing 92. Mais malgré une grosse séquence dans les 22m adverses, cela ne passait pas pour Paris qui rentrait fanny au vestiaire (28-0).

Paris partait de trop loin

Forcément, les murs du vestiaire parisien ont grondé avec notamment un énorme coup de gueule du Directeur général et ancien centre emblématique du club, Thomas Lombard, atterré par la prestation amorphe de ses joueurs. Il fallait se réveiller, une question d'honneur et heureusement, ses joueurs ont réagi en deuxième période avec trois essais signés Naivalu (47e), Macalou (62e) et Waisea (66e). Très indisciplinés avec deux cartons jaunes pour Bird (57e) puis Thomas (67e), les Racingmen baissaient clairement de régime mais ils avaient assuré le coup avec un essai de Kolingar dès le retour des vestiaires (43e).

Malgré une nette domination parisienne dans ce deuxième acte, les Parisiens partaient de trop loin pour espère inverser l'issue de cette rencontre à huit essais ! Après un cauchemar vécu à Jean-Bouin lors du barrage en 2015 (38 à 15), le Racing 92 prend sa revanche six ans après et s'impose largement dans son Arena de Nanterre (38-21). Les Racingmen avaient finalement fait l'essentiel dès la première période et ont su contenir la remontada parisienne dans la deuxième. Ils retrouveront le Stade Rochelais en demi-finale à Lille dans une semaine. Une soirée bien compliquée pour le Stade Français qui a tout de même su sortir avec les honneurs face à une armada francilienne vraiment plus forte ce soir.

Contenus sponsorisés