Icon Sport

Le Racing détruit Brive mais reste 3ème

Le Racing détruit Brive mais reste 3ème

Le 05/06/2021 à 21:04Mis à jour Le 05/06/2021 à 23:21

TOP 14 - Quand la sirène a retenti ce samedi soir à l’Arena, le Racing, large vainqueur de Brive (55-12), était 2ème Top 14 et décrochait sa demi-finale directe. Mais La Rochelle, quelques secondes plus tard, arrachait le point de bonus défensif à Clermont. Les Franciliens affronteront… le Stade Français en barrages, pour un derby qui s’annonce bouillant.

Ce sera Racing 92 – Stade Français en barrages ! Les joueurs de Laurent Travers ont glané le bonus offensif (8 essais à 2) sans aucun problème contre Brive (55-12) mais dans le même temps, le Stade Rochelais a pris un point sur le terrain de l’ASM (25-20). L’équipe type du Racing s’est amusée avec l’équipe – très – remanié d’un CAB assuré de son maintien depuis la semaine dernière, et qui évoluait notamment avec Hayden Thompson-Stringer en deuxième ligne.

Baubigny lance le Racing 92

Dès le début de la rencontre, Brive subi terriblement. Le Racing 92 se balade à l’image des deux premiers essais marqués avec une grande facilité par Teddy Baubigny (3ème, 15ème). Le talonneur sort ensuite sur protocole commotion, et Baptiste Chouzenoux sur blessure. Dans les tribunes de l’Arena, Mr Le Président François Hollande fait la moue. Malheureusement pour le Corrézien, Nolann Le Garrec enfonce le clou avec un troisième essai planté grâce à une belle feinte (20ème). Le CAB subit (69% d’occupation pour le Racing) mais fait avec ses armes et est récompensé au bout d’une longue action en marquant son premier essai en force par l’intermédiaire de son pilier Mesake Doge (31ème).

La joie est de courte durée. Sur l’action qui suit, les Ciel et Blanc marquent à nouveau. Finn Russell saute une passe magnifiquement une passe pour Gaël Fickou qui fixe le dernier défenseur pour servir Teddy Thomas (33ème). Les internationaux franciliens élèvent leur niveau et le Racing 92 rentre au vestiaire avec 5 points provisoirement dans la poche.

Claassen, un essai et… une pénalité !

La deuxième période démarre comme la première. A la 45ème, Finn Russell sort encore sa vision du jeu exceptionnelle. La passe au pied en diagonale pour Donovan Taofifenua est parfaite. L’ailier marque son 10ème essai de la saison. Il aurait même pu en mettre un 11ème dans la foulée mais Karkadze le plaque illicitement et il ne peut pas aplatir. Le talonneur prend carton jaune et l’arbitre Jonathan Dufort accorde logiquement un essai de pénalité (38-5, 50ème). C’est le moment choisi par le staff pour faire souffler quelques cadres comme Virimi Vakatawa, Finn Russell et Dominici Bird.

Le Racing était 2ème de son match…

Sur le banc de touche, les remplaçants ne regardent plus vraiment le terrain de l’Arena mais bien le match de Toulouse et de La Rochelle. Les Toulousains assurent sur le terrain de l’UBB mais pas les Maritimes, distancés par Clermont à ce moment-là (22-10, 52ème). Le Racing passe provisoirement 2ème mais La Rochelle revient au score (22-17, 58ème), puis perd à nouveau son bonus défensif (25-17, 70ème). Sur le terrain, le Racing se régale avec des nouveaux essais de Yoan Tanga Mangene (74ème) et d’Antoine Claassen (74ème) qui se le voit offrir par Teddy Thomas dans l’en-but. Le numéro 8 peut même taper une dernière pénalité avant d’être porté en triomphe par ses équipiers (81ème). Mais l’histoire ne sera pas parfaite pour les Franciliens car du côté de Clermont, La Rochelle passe une pénalité à la 79ème, conservant ainsi sa deuxième place grâce à son point de bonus défensif, au goal-average particulier.

Contenus sponsorisés