Icon Sport

Les Racingmen au finish à Pau

Les Racingmen au finish à Pau

Le 14/05/2021 à 22:28Mis à jour Le 14/05/2021 à 23:32

TOP 14 - Au terme d'une partie très âpre et libérée, le Racing 92 est revenu de loin pour s'imposer sur la pelouse de la Section paloise (29-35). Donovan Taofifenua a donné la victoire aux siens avec un essai décisif à la 74e minute. Les Racingmen grimpent provisoirement à la deuxième place alors que les Palois ratent le bonus défensif malgré une énorme partie.

Quel match d'ouverture de la 24ème journée de TOP 14 ! Que vous soyez plutôt branché coups de casques entre Pesenti et Le Roux ou envolées de trois-quarts, il y en avait pour tous les goûts. Acculés en bas de tableau à un point de la zone rouge, les joueurs de la Section Paloise ont pris à la gorge leurs visiteurs franciliens ce vendredi soir. "Ils nous ont fait la guerre, ils sont durs" concédait même Teddy Iribaren à la pause car cette agressivité des Palois a fait mal au Racing 92. C'est d'ailleurs Habel-Kuffner qui marquait le premier essai pour Pau après une belle feinte de maul en touche et un duel gagné dans le couloir (14e). Mais on ne pouvait pas rêver plus beau scénario dans cette première période qu'un chassé-croisé d'essais.

Diallo lui répondait dans la foulée avec une percée de 40m et une ultime percussion plutôt solide (19e). Manu remettait les Palois en ordre de marche (35e) après un superbe jeu au pied dans le dos de la défense de Daubagna. Et Beale était à la conclusion d'un joli lancement en première main sur touche avec la prise d'intervalle parfaite de Vakatawa sur le temps de vol du ballon et la passe sautée de Russel qui faisait la différence (38e). Mais malgré une efficacité clinique en zone de marque, les Ciel et Blanc subissaient en conquête et Iribaren manquait deux coups de pieds (5 points). De quoi permettre à la Section de mener d'une courte tête à la mi-temps (20-18).

Russel a eu raison de ne pas prendre les points

Le suspense était également au rendez-vous en deuxième période avec des Béarnais toujours plein de bave aux lèvres. Ultra-dominateurs en mêlée fermées, les avants palois récupéraient pas moins de six pénalités et un coup-franc dans ce secteur soit quasiment autant de munitions tentables pour leur nouvel artilleur, Elton Jantjies. Trompé par le chrono sur sa première tentative, le champion du monde sud-africain était impeccable par la suite dans le tir au but (7/8, 19 points) et permettait à Pau de prendre l'avantage juste avant le money time (29-28). Pas distancés grâce à un essai de Baubigny sur maul (55e), les Racingmen ont terminé pied au plancher avec l'aide d'un banc solide et expérimenté (Ryan, Bird, Machenaud...).

Signe d'une formation qui a retrouvé sa confiance, Finn Russell insistait avec des pénaltouches malgré l'étroitesse du score. Bien lui en a pris car après plusieurs temps dans l'axe, l'intervalle s'ouvrait au large pour Donovan Taofifenua qu'il envoyait dans l'en-but pour un quatrième essai décisif (74e). Les joueurs de Sébastien Piqueronies avaient une balle de match dans les 22m ciel et blanc juste avant la sirène et allaient également en touche. Mais pour sa 100ème sous le maillot francilien et comme un symbole en tant qu'ancien bayonnais, Baptiste Chouzenoux volait cette ultime munition paloise et scellait cette très grosse partie de rugby (29-33).

Très grosse opération du Racing 92 qui enchaîne une deuxième victoire consécutive en championnat et s'impose pour la septième fois de la saison à l'extérieur. Quatre points qui permettent aux Racingmen de grimper provisoirement à la deuxième place et de rester dans la bataille pour l'accession directe en demi-finale. En revanche, la Section Paloise tombe de très haut car elle avait mis tous les ingrédients pour battre l'armada francilienne et a encore une fois été très mal payée. Les Palois ratent même le bonus défensif et restent donc à un point de la treizième place avant un périlleux déplacement à La Rochelle.Ég

Contenus sponsorisés