Icon Sport

Le Lou corrige les Toulonnais et recolle au classement

Le Lou corrige les Toulonnais et recolle au classement

Le 27/03/2021 à 22:53Mis à jour Le 28/03/2021 à 09:49

TOP 14 - Les Lyonnais ont largement dominé leurs adversaires en exploitant leurs largesses défensives et leur infériorité numérique (54-16). Avec 7 essais inscrits, le Lou enchaîne avec une troisième victoire d'affilée et fait le plein de confiance. Surtout, il recolle à la sixième place détenue par Toulon, qui repart dans le Var avec des doutes...

Pourtant, c’est une équipe toulonnaise pleine de confiance qui se déplaçait à Gerland avec le retour de l’enfant de la Rade. Titularisé à la dernière minute à la place d’Isaia Toeava, Louis Carbonel, libéré par les Bleus ce matin, était prêt à guider les siens, après avoir joué seulement 22 minutes dans le Tournoi, contre l’Italie. Mais il lui a fallu du temps pour retrouver ses repères, à l’image de ce coup d’envoi manqué, de cette pénalité qui passe à côté (3e) et de cette première pénaltouche sortie en ballon mort (4e). Une performance mitigée, comme celles de ses coéquipiers qui n’auront pas trouvé de solution pendant toute la partie. Maigre consolation, le seul essai inscrit par le RCT a été accordé par Monsieur Ruiz : un essai de pénalité (68e) après une faute cynique de Vivien Devisme (carton jaune, 68e). Toulon n’est pas parvenu à franchir la ligne d’en-but. Même cette dernière tentative, après la sirène, de Dakuwaqa n’a pas pu être validée (81e) car aucune image ne montrait que le ballon avait été aplati. Les hommes de Collazo n’ont pour ainsi dire pas existé.

Plus d’une fois dans ce championnat, on a vu des équipes en infériorité numérique après un carton rouge l’emporter sur un sursaut d’orgueil. Castres l’a fait face à Lyon ici-même justement, lors de la 13ème journée (14-15). Mais Toulon n’a pas su trouver les ressources nécessaires après la sortie de Ma’a Nonu (28e). L’agressivité du double champion du Monde All Black sur Jean-Marc Doussain a été sanctionnée d’un carton rouge… et de sept essais encaissés ! Toulon a sombré un peu plus après ce coup de coude dans le visage de l’ancien toulousain, même si le LOU aussi s’est aussi montré indiscipliné (trois cartons jaunes). Au total, les hommes de Parisse n’ont évolué en infériorité numérique que pendant vingt-deux minutes. Alors, le carton rouge est-il la seule raison du naufrage varois à Gerland ? Sûrement pas. Avec la sortie sur blessure de Brian Alainu’uese dès la 7ème minute, les toulonnais ont dû réorganiser leur jeu et leur stratégie, en faisant par exemple remonter Etzebeth en deuxième ligne, lui qui démarrait la rencontre en position de flanker.

Un Lyon a réaction

À l’image de sa passe pour l’essai de Laporte, Jonathan Wisniewski a parfaitement mené le jeu lyonnais ce soir. À la 16ème minute, il délivrait une passe tendue dans un timing parfait pour le Champion du Monde des moins de 20 ans, Clément Laporte, qui inscrivait dans le même temps son premier essai de la saison. C’est ensuite Barassi qui délivre une passe millimétrée pour Tuisova (42e), avant d’être à la conclusion d’une superbe course de Nakaitaci (47e). Bref, les trois-quarts lyonnais se sont régalés face à une défense toulonnaise réduite à quatorze et en manque d’agressivité. Sept essais inscrits, c’est le deuxième meilleur total de la saison pour le LOU, qui avait en avait inscrits dix contre Bayonne. Offensivement, la copie des hommes de Mignoni est impeccable, reste à rectifier le manque de discipline (quatorze pénalités sifflées) car la course aux phases finales est encore longue. En passant la barre des cinquante points, les Lyonnais infligent à Toulon sa plus grosse défaite de la saison.

Contenus sponsorisés