Icon Sport

Le duel du week-end : Ntamack - Jalibert, les inévitables pépites

Le duel du week-end : Ntamack - Jalibert, les inévitables pépites
Par Rugbyrama

Le 17/06/2021 à 17:46Mis à jour

TOP 14 - Le Stade toulousain et l'UBB se retrouvent en demi-finale de Top 14, dans un match qui s'annonce palpitant. Pourquoi palpitant ? Puisqu'au-delà de la grosse qualité des deux effectifs, nous assisteront à l'inévitable duel entre les deux ouvreurs de l'équipe de France : Romain Ntamack et Matthieu Jalibert. Zoom sur ce match dans le match.

L'attaque : avantage Jalibert

L'inévitable duel entre deux des plus grosses pépites du rugby français se tient ce samedi. Dans un match de phases finales, tout est possible et les deux maestros devront tirer leur épingle du jeu. Dans les phases offensives, il semble que Matthieu Jalibert est le plus à même de faire la différence seul. Par sa vitesse, sa vision du jeu, son audace et son instinct, le Bordelais est capable de tromper n'importe quelle défense. Même ciblé, forcément, le feu follet s'en sort de manière peu commune. Sa spécialité ? Le petit par-dessus pour lui-même. Technique utilisée soit pour contourner le premier rideau défensif, soit pour éliminer le dernier défenseur après une percée. Innarêtable dans les relances et ballon en main, il n'en reste pas moins serein au pied.

Buteur attitré de l'UBB, il est très souvent en réussite comme en témoigne son 7/8 face aux perches contre Clermont, en barrage. De son côté, Romain Ntamack est plutôt un intellectuel du jeu. Malgré son jeune âge, la sérénité et l'intelligence qu'il dégage sont tout simplement folles. Extrêmement complet sur un terrain de rugby, Ntamack tient plus un rôle d'organisateur que Jalibert. Moins tranchant, il semble meilleur dans l'alternance, la gestion. Ses choix pris pour guider son attaque sont très souvent les bons et il s'appuie sur une complémentarité parfaite avec son ami et demi de mêlée, Antoine Dupont. Régulier, il est rare de voir Ntamack passer totalement à côté d'un match. Enfin, comme son opposant du jour, le Toulousain possède un excellent jeu au pied, même s'il laisse le soin à Thomas Ramos de taper les pénalités.

La défense : avantage Ntamack

Comme dit précédemment, Ntamack est un joueur très complet. Ces dernières années, il a réalisé beaucoup de progrès sur ses aptitudes défensives. Plus grand que Jalibert (1m86 contre 1m80), le natif de la ville rose sait désormais parfaitement se placer afin de contrer les offensives adverses. Même s'il n'est pas du genre à distribuer des gros "bouchons", il est un élément solide dans le rideau défensif. Jalibert est un peu plus discret que son opposant sur ce secteur. Même s'il ne s'échappe pas, on peut aisément dire que la défense n'est pas son point fort, et reste un aspect de son jeu à améliorer. Avantage Ntamack ici.

La forme du moment : avantage Jalibert

Cette saison, Jalibert a impressionné tout son monde. Déjà reconnu comme un talent hors norme, il a montré qu'il changeait le visage d'une équipe lorsqu'il était sur le terrain. Un game-changer permanent. Titulaire avec le XV de France lors du Tournoi, profitant aussi de la blessure de Ntamack, le Bordelais a fini la saison comme il l'avait commencée : en boulet de canon. Contre Clermont, en barrage, l'ouvreur de l'UBB a encore réalisé une très belle performance, portant son équipe en inscrivant 20 points. Si Jalibert a autant pris la lumière, en Bleu notamment, c'est aussi parce que son homologue s'est blessé... face à Bordeaux justement.

Victime d'une fracture de la mâchoire en fin d'année 2020, Ntamack a vu son élan coupé par ces trois moins d'indisponibilité. Le temps de se replonger dans le rythme effréné du Top 14, et Ntamack s'avance tranquillement vers ces phases finales de championnat. De grosses prestations sont à mettre à son actif, contre Clermont en Champions Cup ou contre le Racing 92 en championnat, mais il semble moins en feu que son opposant.

Le résultat : 2-1 pour Jalibert

Nous pouvons les comparer en long, en large et en travers, Jalibert et Ntamack restent deux joueurs assez différents, deux pépites du rugby français, qui ont chacun des qualités qui leur sont propres. Si Jalibert se démarque ici, c'est aussi grâce à sa forme étincelante du moment. Mais si Jalibert brille pour changer le visage de l'UBB, Ntamack, lui, est une des pièces centrales d'un des plus gros collectifs d'Europe. Cette saison, Toulouse a toujours pris le dessus sur l'UBB, dans chacun des trois matchs disputés. Cette demi-finale pourrait suivre le même chemin... à moins que Jalibert n'en décide autrement et fasse de la magie. Alors, qui va remporter ce duel ?

Qui remporte ce duel selon vous ?

Sondage
9749 vote(s)
Romain Ntamack
Matthieu Jalibert

Par Yanis GUILLOU

Contenus sponsorisés