Icon Sport

Le bonus et un maintien qui se rapproche pour Brive

Le bonus et un maintien qui se rapproche pour Brive

Le 11/05/2021 à 20:36Mis à jour Le 12/05/2021 à 08:59

TOP 14 - Face à une jeune garde rochelaise très prometteuse, les Brivistes ont bataillé pour s'imposer (24-12) ce jeudi soir au stade Amédée-Domenech dans ce match en retard de la 22ème journée de TOP 14. La puissance du paquet d'avants corréziens a fait la différence et a permis ce précieux succès bonifié qui rapproche le CAB d'un maintien en TOP 14.

Habitué à l'emporter à domicile depuis novembre, Brive se retrouvait sous pression ce soir après son revers il y a seulement trois jours contre le Stade Français (28-31). C'était le second du championnat qui venait toquer en plus à la porte d'Amédée-Domenech avec une armada de jeunes espoirs formés au clubs. Et même si pour beaucoup c'était le baptême du feu en TOP 14, ils ont tenu la dragée haute à leurs hôtes.

Les Brivistes ont même longtemps souffert face à la rugueuse défense de cette jeune garde rochelaise et la très bonne occupation au pied de Jules Plisson. Les Corréziens ont finalement trouvé la solution sur ballon porté. Ils récupéraient d'abord un essai de pénalité (30e) et provoquaient le carton jaune pour le capitaine maritime, Wiaan Liebenberg. Cinq minutes plus tard, ils récidivaient avec une autre jolie cocotte et Mr Nuchy envoyait le jeune deuxième ligne, Thomas Ployet, au frigo (35e). Malin et très solide, Kitione Kamikamica jouait vite la pénalité et marquait en force le deuxième essai des siens (36e). Après avoir tenu pendant une demi-heure, les Rochelais craquaient juste avant la pause mais leur ouvreur leur permettait de rester au contact (17-9).

Les jeunes Rochelais ont tenu la marée

"On nous promettait une rouste et les jeunes n'ont rien lâché, ils vont s'en souvenir de cette première". Il avait lui aussi fait ses premiers pas en pro sur la pelouse de Brive et dix ans après, Jules Plisson se retrouvait dans la position du "papa". Il pouvait être fier au micro de nos confrères de Canal+ car les jeunes Rochelais ont tenu la marée dans cette deuxième période. L'ancien Parisien ramenait même son équipe dans les clous du bonus défensif (17-12) avant deux échecs consécutifs et le réveil corrézien à l'heure de jeu. Après une belle contre-attaque initiée par Laranjeira, un contre-ruck pour récupérer la possession et plusieurs pick and go, Kitione Kamikamica s'offrait un doublé, bien aidé par son capitaine Saïd Hirèche (59e).

"Nous n'avons pas été propre techniquement mais la victoire est là". En souffrance sur les deux entames, bousculés dans les duels et chahutés au sol, les Brivistes ont finalement assuré l'essentiel grâce aux fondamentaux comme le soulignait leur ouvreur, Enzo Hervé. Avec ce succès à cinq points (24-12), le CAB fait un grand pas vers le maintien en mettant dix unités d'écart avec la zone rouge à deux journées de la fin de la phase régulière. Pour le Stade Rochelais, ce revers sans bonus défensif n'est pas une bonne opération comptable dans la course aux demi-finales. Mais l'essentiel n'était pas là. A dix jours de leur première finale de Champions Cup, les Maritimes voulaient faire souffler leurs cadres et lancer des jeunes dans le grand bain. Contrat rempli avec de belles promesses.gu)

Contenus sponsorisés