Icon Sport

Le baromètre de La Rochelle - UBB : Favre tranchant, Kaulashvili en difficulté

Le baromètre de La Rochelle - UBB : Favre tranchant, Kaulashvili en difficulté
Par Jérôme Prevot via Midi Olympique

Le 05/11/2021 à 23:41Mis à jour

TOP 14 - Les Rochelais ont réaliser une belle prestation à l'image de Favre, Picquette ou encore Bourgarit qui ont fait un très gros travail. En face, les Bordelais n'ont jamais avancé ou presque laissés sans solution par les hommes de Ronan O'Gara.

Les tops :

Jules Favre

Le trois-quarts centre rochelais a marqué le premier essai du match d'une belle course tranchante derrière une touche. Au-delà de cela, il fut l'attaquant le plus incisif de son équipe. Il a confirmé son excellent début de saison. Il est manifestement en train de franchir un cap, lui qui approche les 60 matchs de Top 14 est en passe de devenir un vrai cadre de cette équipe rochelaise. Lui qui brille aussi bien au centre qu'à l'aile. À noter qu'il a joué la totalité de la partie.

Rémi Picquette

Le deuxième ligne arrivé de Vannes à l'intersaison aura livré une partie plus que solide. Il a répondu présent au cœur de tous les points chauds. On suppose que les bons moments de la mêlée rochelaise lui doivent aussi beaucoup. Rémi Picquette peut aussi avoir le mérite de jouer 80 minutes, ce qui en dit long sur son potentiel. On rappelle que quand il jouait en Pro D2, un de ses entraîneurs lui avait prédit un destin national. On n'en est pas là, mais le deuxième ligne barbu commence à se faire un nom au plus haut niveau. Il n'a pas donné sa part au chat dans les tâches ingrates.

Pierre Bourgarit

Le talonneur international fut aussi au cœur de la fournaise. Il s'est comporté comme un vrai leader du paquet d'avants rochelais. Il est sorti en début de match pour un protocole commotion (17e-33e). Mais on a eu le sentiment de n'avoir vu que lui. Dans cette rencontre engagée et âpre, qui a mis longtemps à se décanter, il a apporté toute sa science du combat. Il a prouvé qu'il aurait très bien pu avoir une place en sélection, au moins dans la liste des 42.

Les flops :

François Trinh-Duc

Le demi d'ouverture bordelais n'a pas réédité sa performance de la semaine précédente face à Clermont. Il a tenté quelques petits coups de pied par-dessus, mais sans grand résultat. Il a manqué une pénalité qui semblait dans ses cordes en début de match, il a aussi loupé une touche à un moment important. Et dans les dernières minutes, il a concédé un carton jaune pour un en-avant volontaire en plaquant Thomas Lavault. Ce sous-nombre a sans doute compté sur le dernier essai rochelais.

Maxime Lamothe

Le talonneur bordelais est entré à la 46eme minute à la place de Clément Maynadier. Il a eu la mauvaise idée de recevoir un carton jaune dès la 51e minute pour un plaquage à retardement sur Leyds. Un geste qui nous a semblé évitable. Il a laissé ses partenaires à quatorze à 16-3 pour La Rochelle. À quinze contre quinze, l'UBB aurait sans doute pu revenir dans le match, en infériorité numérique, l'équation était devenue trop compliquée.

Lekso Kaulashvili

Le pilier géorgien ambidextre avait été aligné à droite. Il n'a pas vraiment convaincu en mêlée, on l'a vu commettre un en avant en position de premier soutien, là où un déblayage semblait préférable. On attendait plus d'un joueur qui avait finalement une belle carte à jouer en l'absence de Ben Tameifuna. Il est aussi difficile de ne pas l'associer à la déconfiture du pack de Bordeaux sur les points chauds. Il a cédé sa place en début de second acte à Vadim Cobilas.

Contenus sponsorisés