Eurosport

Marti : "On est dans le sport professionnel, avec des ego forts"

Marti : "On est dans le sport professionnel, avec des ego forts"
Par Midi Olympique

Le 13/06/2022 à 16:50Mis à jour Le 13/06/2022 à 17:48

TOP 14 - Sollicité, le président de Bordeaux-Bègles, Laurent Marti, a voulu tempérer les propos de son manager Christophe Urios et de son ouvreur Matthieu Jalibert au sortir des demi-finales et la brouille qui fait jour entre le vestiaire et le coach girondins. Pour lui, il s’agit de péripéties inhérentes aux forts caractères présents dans son club.

Que pense le président de l’UBB de la passe d’armes par presse interposée entre Christophe Urios et ses joueurs, notamment Cameron Woki et Matthieu Jalibert ?

On est dans le sport professionnel, avec des égos forts. A l’UBB, nous avons des compétiteurs et je ne vais pas m’en plaindre. Que ce soit dans le staff ou dans le groupe de joueurs, j’ai des personnes à fort caractère. C’est très bien. Ce genre de sortie, c’est un peu la loi du genre. Mais ne vous inquiétez pas, il n’y a rien de grave.

Pourtant, ce genre de propos peut paraître surprenant, surtout pour une équipe qui vient de se qualifier pour les demi-finales...

Dimanche soir, nous avons seulement rempli l’objectif que l’on s’était fixé. On a juste fait le boulot. Je m’explique : le groupe s’était fixé la qualification directe en demi-finale. On a rattrapé notre retard dû notamment à notre défaite à Perpignan. Il ne vous aura pas échappé que nous sommes inconstants, depuis plusieurs semaines. On restait sur neuf défaites en douze matchs. Nous souhaitons désormais écrire notre histoire.

En tant que président, je souhaite avoir une institution qui est bien gérée, un staff qui travaille et fixe la politique sportive et un groupe de joueurs performants en termes de résultats. L’important, c’est que l’on gagne ensemble, mais aussi que l’on perde ensemble. Ce n’est pas la faute d’untel ou d’untel. Ensemble, nous devons écrire notre histoire. Il n’y a que cela qui compte.

Laurent Marti - Bordeaux Bègles - Aout 2012

Laurent Marti - Bordeaux Bègles - Aout 2012Icon Sport

L’UBB se retrouve qualifiée pour la deuxième fois consécutive pour les demi-finales du Top 14...

C’est une vraie satisfaction, surtout dans ce Top 14 très dense. Plusieurs équipes visaient le titre sur la ligne de départ. Toulouse et La Rochelle sont légèrement au-dessus, mais derrière c’est très compétitif. On vise un titre, on a cette ambition, mais c’est le plus difficile. Nous avons la chance d’avoir Christophe Urios, c’est un vrai plus. Le groupe de joueurs qu’il a pris est en place depuis la saison 2019-2020, preuve aussi du travail effectué en amont. On progresse, on s’approche mais je le répète : la dernière marche, celle que l’on vise, est sûrement la plus difficile.

Samedi soir, vous allez affronter Montpellier qui, comme vous, rêve d’inscrire une première ligne de champion de France de Top 14 à son palmarès.

Là aussi, il faut reconnaître le travail entrepris par Philippe Saint-André qui a relevé le club. Montpellier, c’est une très belle force collective. Ils ont bénéficié d’un week-end off pour régénérer leurs troupes. Que dire, si ce n’est que l’affiche est alléchante ?

Propos recueillis par Pierre-Laurent GOU

Contenus sponsorisés